Les différents livrets enfant

Les différents livrets enfant

Les parents peuvent choisir parmi une multitude de solutions d'épargne pour leurs enfants. Parmi elles, les livrets d'épargne ont la côte grâce à leur facilité de souscription. À part les produits spécifiques développés par chaque banque, le livret A et le livret jeune sont les principaux supports d'épargne pour enfants. Toutefois, d'autres solutions d'épargne existent également.

Comparer gratuitement les placements

Le classique livret A

Le livret A a été longtemps le support d'épargne préféré des Français. Plusieurs raisons expliquent cet engouement. Tout d'abord, il s'agit d'un livret défiscalisé, donc qui n'est pas concerné par les prélèvements d'impôt et de cotisations sociales, mais également il bénéficie d'un taux de rémunération garanti. En d'autres termes, le livret A est un livret défiscalisé et sécurisé.

L'ouverture d'un compte épargne sur le livret A est également facile. D'ailleurs, il peut constituer une bonne solution d'épargne parmi les différents livrets enfants. Car le livret peut être détenu aussi bien par une personne majeure qu'une personne mineure. A la différence des autres livrets, le livret A offre l'avantage d'être distribué par toutes les banques en France dont les offres peuvent être consultées sur le site internet du courtier Bourse des Crédits.

Le livret A est également facile d'utilisation, raison pour laquelle il est adapté à toutes les personnes, de tous âges. Par ailleurs, les opérations de versement et de retrait sont libres. Par contre, le montant minimal de retrait est fixé à 10 euros dans la plupart des banques, de même que le solde minimal. Par contre, il n'est pas admis de cumuler plusieurs livrets A en même temps pour une seule personne. Cette restriction est valable aussi bien pour d'éventuels livrets ouverts dans un même établissement que pour plusieurs comptes répartis dans plusieurs établissements bancaires. D'ailleurs, plusieurs dispositions réglementaires permettent aux banques de vérifier la non-existence d'un autre compte sur livret A avant d'accepter l'ouverture d'une épargne pour une personne. Toutefois, le livret A peut être cumulé avec d'autres types de livrets d'épargne comme le LDD ou le livret jeune. Si toutefois, il est constaté des fraudes sur le non-cumul du livret A, le souscripteur peut s'exposer à des sanctions sous forme de pénalités ou d'amendes. Il est également interdit de transférer un compte épargne sur livret A d'une banque à une autre. En cas de changement de banque, il faut fermer son compte pour en ouvrir un autre.

Le livret A dispose également d'un autre avantage de taille, celui de son plafond d'épargne. Si la plupart des différents livrets enfants ont un plafond assez limité, celui du livret A est actuellement de 22.950 euros. Ce plafond a été régulièrement revu à la hausse depuis 2012. le montant de ce plafond permet d'optimiser l'épargne pour ses enfants.

Par contre, le taux de rémunération du livret A peut laisser à désirer par rapport à d'autres types de livrets d'épargne. En effet, sur plusieurs années, celui-ci a connu une baisse constante pour s'établir à 0,75 %. Toutefois, le taux de rémunération ne constitue pas le seul attrait pour un livret d'épargne. En effet, pour déterminer si le taux est rentable ou pas pour l'emprunteur, il faut se référer au taux d'inflation. Si celui-ci est inférieur au taux de rémunération proposé, la différence entre les deux constitue la rentabilité de l'épargne. Par exemple, en 1981, le taux de rémunération du livret A était de 8,50 %, tandis que celui de l'inflation était affiché à 13,4 %. Le rendement du livret A, même avec un taux élevé, était alors négatif. En mars dernier, la Banque de France estimait que le taux de rendement réel du livret A était de 0,86 %.

Le livret jeune 

Si le livret A est une solution accordée à toutes les personnes, le livret jeune est plus spécifique. En effet, il s'agit d'une solution d'épargne qui est réservée uniquement pour les jeunes de 12 à 25 ans. Pour souscrire à l'épargne sur un livret jeune, il suffit de remplir les conditions qui y sont rattachées, notamment il faut résider en France et faire le premier versement requis, généralement à partir de 15 euros. Par ailleurs, la souscription au livret jeune se fait avec un accord parental préalable.

Parmi les différents livrets enfants proposés pas les banques, le livret jeune figure dans la catégorie des livrets réglementés. Ce qui veut dire que les sommes placées sur le compte ne sont pas taxables, ni concernées par les cotisations sociales. Le plafond d'épargne est beaucoup moins élevé que celui du livret A, il est limité à 1600 euros, mais il peut, toutefois, être dépassé après la capitalisation des intérêts. 

Mais les vrais avantages que présente le livret jeune concernent le fonctionnement de son taux de rémunération. En effet, celui-ci ne peut être inférieur à celui du livret A, donc 0,75 % actuellement, tout en étant révisable par la banque en fonction de la fluctuation du marché financier. De ce fait, les taux proposés sont la plupart du temps supérieurs à celui du livret A. En fonction des offres, ils peuvent atteindre jusqu'à 3,5 %. D'ailleurs, le livret jeune est cumulable avec le livret A. 

L'épargnant ne peut détenir qu'un seul livret jeune. Lors de la souscription, il devra fournir à la banque une lettre de déclaration sur l'honneur précisant qu'il n'en détient pas un autre ailleurs. Par ailleurs, l'alimentation du compte épargne peut se faire de plusieurs manières, que ce soit pas voie de chèque, de dépôt en liquide ou par virement. Certaines offres sont accompagnées de cartes bancaires qui ne sont, toutefois, pas utilisables pour les achats.

Comme le livret A, le livret jeune est gratuit à la souscription et à la clôture. Toutes les opérations de retrait et de dépôt sont également gratuites.

Il y a aussi des solutions autres que les livrets

Bien que les livrets constituent une solution facile d'accès et d'utilisation, il se peut qu'en fonction des ambitions des parents, ces derniers recherchent d'autres solutions d'épargne à plus long terme. Généralement, les solutions les plus adaptées sont le PEL et l'assurance-vie pour enfants.

Le PEL est une épargne qui peut être souscrite pour les enfants par les parents dans le cadre d'un projet immobilier qui leur est destiné. Le compte peut être ouvert au nom de l'enfant bénéficiaire dès sa venue au monde. Généralement, l'ouverture d'un PEL s'effectue par un premier versement de 225 euros, suivi de versements réguliers en fonction de l'offre proposée par la banque. Toutefois, le total des versements dans l'année ne devrait pas être en dessous de 540 euros.

Par rapport aux livrets enfants, le PEL bénéficie d'un plafond de versement plus élevé, à 61.200 euros, qui peut être dépassé après la capitalisation des intérêts. Le taux de rémunération actuelle du PEL est de 1 %, proche du livret A. par contre, les intérêts générés par le placement ne sont pas imposables, mais sont soumis aux prélèvements sociaux. L'épargne sur un PEL ne ne peut pas être retirée pendant les quatre années suivant la souscription. 

Mais le véritable avantage du PEL concerne la possibilité, à terme, d'y associer un prêt immobilier à taux fixé au préalable. L'épargnant peut également solliciter une prime d'état pour son projet immobilier.

Souscrire une assurance-vie pour son enfant est également une solution d'épargne intéressante. Les parents peuvent gérer les placements avant la majorité de l'enfant. Celui-ci aura alors le choix de percevoir un capital ou poursuivre l'épargne. L'assurance-vie est une épargne à long terme.

Par contre, il faut bien comprendre le fonctionnement d'une assurance-vie avant d'y faire souscrire son enfant. En effet, l'épargne se fait sous la forme d'investissement sur différents supports, en unités de compte ou sur fonds en euros. Les assureurs qui proposent ce type d'épargne proposent chacun leur taux de rémunération. Les intérêts générés par l'assurance-vie ne sont plus imposables à partir de la huitième année de souscription.

Le PEL, comme l'assurance vie, sont proposés par plusieurs établissements bancaires. Vous pouvez consulter les offres d'épargne sur le site boursedescredits.com.

En savoir plus sur...

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans