Enveloppe fiscale

Enveloppe fiscale

Les options d'enveloppe fiscale en France sont relativement nombreuses. Quelques-unes d'entre elles sortent particulièrement du lot, à l'instar du PEA et de l'assurance-vie.

Comparer gratuitement les placements

Choisir l'enveloppe fiscale idoine

Légalement, l'enveloppe fiscale correspond à l'ensemble des avantages fiscaux offerts par un produit d'épargne. Ces avantages se traduisent pas des réductions d'impôts sur les intérêts générés par votre épargne, mais qui ne concernent pas les charges sociales de 15,5 %. Une définition plus élargie de l'enveloppe fiscale la définit comme un compte épargne qui vous donne droit à des rémunérations intéressantes ET des réductions d'impôts significatives.

Plusieurs enveloppes fiscales sont disponibles sur le marché des épargnes en France. Deux grandes familles sortent toutefois du lot : le Plan d'épargne en actions et l'assurance-vie. Ces deux enveloppes fiscales offrent le meilleur ratio rémunération/avantages fiscaux du marché. Chacun de ces supports a ses propres avantages et ses propres lacunes. Les conseils d'un expert de Boursedescredits vous seront d'une grande utilité pour départager ces deux formules.

Le PEA et l'assurance-vie

L'enveloppe fiscale créée via un Plan d'épargne en actions est la solution la plus utilisée en France. Il s'agit d'un compte épargne constitué d'OPCVM et d'actions. Vous avez votre mot à dire sur la composition de votre portefeuille d'actifs, à partir des valeurs proposées par les intermédiaires en charge du traitement de votre PEA.

Certains établissements proposent toutefois des formules toutes faites qui vous épargnent la rude corvée du choix des OPCVM et actions de votre portefeuille. Les montants pouvant être placés sur un PEA sont plafonnés à 150 000 euros. Ce support vous fait bénéficier d'une exonération totale d'impôts, hors charges sociales, sur les produits de l'épargne à condition de bloquer votre plan pendant au moins 5 ans.

Si vous retirez de l'argent sur votre PEA avant cette date, les retraits sont soumis à impôt sur le revenu de 22,5 % pour les retraits avant 2 ans et de 19 % pour les retraits après 2 ans, mais avant 5 ans. Cette période de détention constitue la principale différence entre le PEA et l'assurance-vie, pour laquelle la perte des avantages fiscaux concerne les retraits effectués avant 8 ans.

Votre contrat d'assurance-vie peut être investi sur des supports en euros ou des supports en unités de compte. De manière générale, le ticket d'entrée pour cette enveloppe fiscale est plus élevé qu'avec un PEA.

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans