Les investissements atypiques

Les investissements atypiques

Pour certains investisseurs, la conjoncture économique actuelle ne profite pas aux investissements financiers classiques comme les actions, l'immobilier ou même le livret A qui est tombé à son plus bas niveau historique. Face à cela, des solutions un peu particulières constituent des alternatives intéressantes. Il s'agit des investissements atypiques, dont le fonctionnement diffère des investissements classiques.

Comparer gratuitement les placements

Pourquoi choisir les investissements atypiques ?

La véritable finalité d'un placement ou d'un investissement financier concerne l'obtention de la meilleure rémunération possible à travers un rendement élevé. Or, les solutions actuelles, compte tenu de la situation économique, ne peuvent plus l'assurer. Les solutions de placements atypiques peuvent constituer de bons placements à condition de savoir bien choisir pour lesquelles opter.

Le choix d'un placement atypique est personnel. Cela dépend du goût et des intérêts de l'investisseur, ou même de sa perception subjective de l'investissement. On peut trouver plusieurs types d'investissements atypiques, allant de placement dans le vin, les forêts, les ouvres d'art, jusqu'à des placements moins courants comme les souvenirs sportifs, la musique, le cinéma, ou même sur les vaches.

Le principal avantage d'un tel investissement c'est que l'on peut trouver facilement des intermédiaires pour réaliser les placements de son choix. Ils peuvent être des entités de vente aux enchères, des négociants, les banques, des propriétaires privés, des sites spécialisés en crowfunding, et même les sites de courtage. Le courtier BoursedesCrédits met, toutefois, en garde les investisseurs sur les risques que peuvent présenter ces placements. Car des risques, il y en a. Pour les éviter, il est conseillé de s'informer sur le vendeur et notamment sur les conditions de cession ou de revente du bien en question. Le plus important c'est de savoir s'il sera facile de trouver des acheteurs au moment où l'article doit être revendu et quelle est la garantie offerte par de tels placements.

Le premier risque sur l'investissement atypique concerne la liquidité. En effet, bien qu'il soit facile d'investir dans ce genre de placement, il est souvent beaucoup plus difficile de céder l'objet dans lequel on a investi. Il y a également le risque de perte en capital. En effet, l'investissement atypique est uniquement spéculatif. Les gains sont surtout assurés par la plus-value générée par la revente. Ce qui explique pourquoi les sollicitations d'investissement sont toujours accompagnées par la promesse d'un taux de rémunération élevé. Par contre, l'investisseur ne peut avoir une totale assurance de l'obtenir compte tenu de l'incertitude sur le prix de cession. Il y a également un risque qui peut concerner l'émetteur de l'article, notamment si celui-ci fait faillite ou fait preuve de mauvaise fois en disparaissant, tout simplement. Enfin, dans la plupart des cas, les placements atypiques ne sont pas couverts par les assurances. 

Par ailleurs, selon l'AMF, 9 % des Français déclarent avoir investi dans les placements atypiques. Par contre, 5 % déclarent avoir été floués par des promoteurs mal intentionnés.

Les investissements atypiques les plus courants

On peut trouver un très grand nombre de placements atypiques sur le marché. Toutefois, certains sont considérés moins risqués, et de ce fait fréquemment proposés. Il s'agit de l'investissement dans l'or, dans la forêt, les oeuvres d'art, le vin, le cinéma, les parts dans les banques mutualistes et, enfin, dans les lettres et manuscrits. Voyons leurs spécificités.

Dans l'investissement dans l'or, on peut placer son argent dans les pièces ou dans des lingots. Il faut veiller, avant d'investir, à vérifier si les pièces disposent d'un certificat, le bulletin d'essai. Les pièces d'or doivent être, en outre, dans un excellent état à l'achat comme lors de leur revente. Par contre, l'or n'est plus côté sur la bourse de Paris depuis 2004. Ainsi,le cours de référence du métal est celui du London Bullion Market. Pour s'informer sur les cours de l'or, on peut consulter la Banque de France. Les rémunérations issues de la revente de l'or sont soumises à des taxes. Il s'agit de la taxe forfaitaire sur les métaux précieux, ajoutée du CRDS et le régime des plus-values sur les biens meubles, avec des possibilités d'abattement. Investir dans l'or permet également d'acheter des titres, en or papier. Dans ce cas, on peut acheter des obligations, des fonds aurifères sous forme de fonds communs de placement ou de SICAV qui placent les fonds investis dans des sociétés d'exploitation de l'or. On peut également investir dans les trackers or, sous forme d'actions sur des barres d'or.

L'investissement dans la forêt est un acte de capitalisation. En effet, ce genre de placement est peu liquide et ne bénéficie pas d'un rendement très élevé. Pour investir dans la forêt, on peut acheter directement un domaine à un particulier. Notons, toutefois, que les forêts publiques ne sont pas négociables sur le marché. On peut aussi prendre des participations dans des groupements forestiers, une société propriétaire d'un domaine, et qui est vouée à gérer des forêts privées. Il est également possible de participer dans des sociétés d'épargne forestière qui répartissent les fonds dans des groupements forestiers et dans des actifs financiers. Cet investissement permet de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux.

Les oeuvres d'art sont également des supports d'investissement. Cet investissement est recommandé pour l'année à venir. Ils sont proposés par les marchands d'art et les salles de vente aux enchères. Les marchands d'art peuvent être des courtiers ou des antiquaires et pratiquent des ventes de gré à gré. Il existe plusieurs types d'oeuvres d'art dans lesquelles on peut investir. Il peut s'agir d'une signature d'un artiste célèbre, d'une oeuvre estampillée d'une mention "attribué à...", ou de "atelier de..." ou "de l'école de...". Ces estampilles attestent de la valeur et de l'authenticité de l'oeuvre.

Un des investissements atypiques les plus prisés actuellement est également celui réalisé dans le vin. D'ailleurs, il s'agit également d'un placement atypique recommandé pour 2017. On peut ainsi investir dans des bouteilles en se constituant une cave. Il est conseillé de diversifier les cuvées. Pour investir dans les bouteilles de vin, on peut les acheter directement chez les petits propriétaires, les cavistes et lors de ventes aux enchères. Sinon, l'investisseur peut également placer ses fonds dans un groupement foncier viticole sous forme de parts, ou encore dans un FCP. Enfin, on peut aussi choisir d'investir dans l'exploitation d'un domaine viticole. Toutefois, il faudra s'entourer de professionnels du vin pour ce genre d'investissement.

Par ailleurs, l'investissement dans la production cinématographique à travers les SOFICA est également un investissement atypique courant. Les fonds placés sont ensuite investis dans des oeuvres cinématographiques et audiovisuelles. En retour, la SOFICA dispose de droits de recettes, dont les plus-values seront redistribuées aux investisseurs.

Par ailleurs, l'investissement dans les parts sociales d'une banque mutualiste est également une forme d'investissement intéressant. IL s'agit, en gros, de détenir une part du capital de l'établissement. Les parts sociales ont l'avantage de ne pas être cotées en bourse, et ne subissent pas, de ce fait, les fluctuations du marché. Les placements sont également très sécurisés, du fait qu'en cas de revente, les parts sont remboursées au prix de l'achat initial. L'investisseur bénéficie également d'une rétribution sous forme de dividende. La plupart des banques mutualistes distribuent ce genre de placement atypique. Les parts sociales ont également l'avantage de la facilité de revente.

Enfin, parmi les investissements atypiques les plus courants figurent celui dans les lettres et manuscrits. Si ce type de bien peut facilement atteindre des milliers d'euros à la revente, il est indispensable, par ailleurs, de bien connaître le milieu, d'autant que l'investissement initial peut être assez élevé. Des articles en indivision sont proposés, par contre, par certaines sociétés spécialisées. Les lettres et manuscrits peuvent être achetés lors de ventes aux enchères ou auprès de sociétés spécialisées.

Pour l'année 2017, outre les investissements dans l'art et les manuscrits, ou le vin, d'autres types d'investissements atypiques pourront avoir la cote. Il s'agit des placements dans les fonds exotiques, le financement participatif, les vaches et les diamants.

Investir dans les fonds exotiques n'est pas à comparer avec un placement dans un paradis fiscal. Il s'agit de placer ses fonds dans des fonds souverains dans des pays présentant de moindres risques comme les pays développés ou les pays émergents. Des spécialistes sur ce genre d'investissement s'occupent de répartir les fonds.

En outre, le financement participatif permet d'investir dans des start-ups. Il convient de répartir ses fonds dans plusieurs sociétés pour minimiser les risques. Il s'agit d'un achat de parts dans ces sociétés et d'en tirer bénéfice après leur revente.

Investir dans les vaches, c'est placer son argent dans des entreprises laitières. L'investisseur en tire un bénéfice grâce au reversement mensuel d'une part venant des laitiers. Cet investissement est également assorti d'une assurance sur le capital investi si le cheptel est décimé ou malade.

Pour en savoir plus :

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans