Quel type de PEA choisir ?

Quel type de PEA choisir ?

Le PEA ou plan d'épargne en actions est une solution d'épargne dotée de plusieurs aménagements fiscaux intéressants en fonction du contrat. Car il n'existe par qu'un seul type de PEA. Et le choix pour la souscription dans ces produits dépend du classement pea de l'offre et du profil de l'épargnant.

Comparer gratuitement les placements

Le PEA bancaire : accès vers les marchés des actions

Le PEA bancaire est une solution d'épargne pour les personnes voulant acquérir des actions d'entreprises françaises et européennes. Le plafond de souscription à un PEA bancaire est toutefois de 150.000 euros. Le souscripteur à ce contrat doit avoir une domiciliation fiscale en France, tandis qu'un seul compte PEA peut être détenu pour chaque personne dans un même foyer fiscal.

La détention du contrat est ouverte pour chaque conjoint ou pour les partenaires pacsés. Toutefois, il est possible de cumuler un PEA bancaire et un PEA-PME. Par ailleurs, il est possible de verser en numéraire sur son compte, qui est, de surcroît, un compte en espèces. À partir de son compte, le souscripteur peut accéder à des actions, parts d'actions de SARL, d'organismes de placement de type OPCVM ou SICAV. Il peut également accéder à des certificats d'investissement. L'accès à ces supports d'investissement dépend entièrement de chaque offre PEA que l'on peut consulter sur un site de classement pea.

Par ailleurs, pour tout PEA, il n'est pas possible d'effectuer des retraits anticipés sur son épargne sur un compte PEA bancaire. Une telle opération entraîne tout de suite sa clôture. Par ailleurs, les avantages fiscaux sont les mêmes pour tous les types de PEA. Il s'agit notamment d'exonérations fiscales en cas de retrait anticipé avant 5 ans de contrat pour certaines situations, l'exonération d'IR après 5 ans, et de 10 % sur les titres, et l'exonération totale de l'IR sur les rentes viagères après 8 ans de contrat. Par contre, les revenus sur le PEA et les rentes viagères sont soumis aux cotisations sociales.

Le PEA assurance : capitaliser ses investissements

Le PEA assurance qui est souscrit au sein d'une société d'assurance, est une solution d'épargne PEA qui permet l'accès à des supports d'investissement en unités de compte uniquement. Les supports sur ce PEA sont les mêmes que sur un PEA bancaire. Toutefois, il est conseillé d'effectuer une comparaison du classement pea de chaque organisme, notamment sur le site de Bourse des Crédits, avant de souscrire à un contrat.

Ce contrat est également cumulable avec un PEA-PME. Cette épargne se présente sous la forme d'une capitalisation des investissements sur des supports UC. Les versements sur le compte peuvent être effectués en numéraire et servent également à assurer les éventuels frais de gestion liés au contrat. Les supports accessibles sur ce compte peuvent être des actions, des parts de SARL, OPCVM, SICAV et des certificats d'investissement.

Toute opération de rachat partiel avant 8 ans peut aussi mener à la fermeture du compte PEA. Pourtant, après 8 ans, le souscripteur peut choisir de laisser fructifier son épargne, mais ne pourra plus effectuer de versement. Le plafond d'investissement sur ce compte PEA est de 150.000 euros.

Le PEA-PME pour aider les petites entreprises en pleine croissance

Enfin, le PEA-PME sert à financer le développement des PME, comme son nom l'indique. Son fonctionnement ressemble en plusieurs points à celui d'un PEA bancaire, sauf que le plafond d'investissement permis est de 75.000 euros. Comme pour les précédents types de PEA, il est également possible d'obtenir un classement pea sur les sites disposant d'un comparateur d'offres financières comme le courtier boursedescredits.com.

Avec cette solution de placement, l'épargnant peut détenir des titres ou actions PME. Chaque conjoint d'un même foyer fiscal peut détenir un compte PEA-PME. Toutefois, les enfants à charge n'ont pas le droit d'en détenir. Il est cumulable avec les autres types de PEA. Par ailleurs, les versements en numéraires sont les seuls autorisés pour ce contrat, tandis que le souscripteur peut placer ses fonds dans les mêmes supports que pour les autres types de PEA, toutefois, ils doivent être investis à 75 % au minimum sur des titres PME et ETI. Par ailleurs, les conditions des retraits partiels sont les mêmes que pour les autres PEA.

En savoir plus sur...

 

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans