Assurance vie : le rendement du fonds euros continue de chuter

La Rédaction • 27 Juillet 2021 • 14:32

Autrefois produit phare en matière d'assurance vie, le fonds euros voit son rendement chuter chaque année. Il devrait se rapprocher de 1 % en 2021, selon les experts.

Assurance vie : le rendement du fonds euros continue de chuter

Les plus belles heures du fonds euros semblent bel et bien révolues. Depuis quelques années, le rendement du produit phare de l'assurance vie ne cesse de chuter. Selon les chiffres de la Fédération Française de l'Assurance, le rendement du fonds euros s'établissait à 1,3 % pour l'année 2020 (contre 1,46 % en 2019).

En 2021, le taux net moyen devrait davantage se rapprocher de 1 %, de quoi réduire un peu plus l'écart qui sépare le fonds euros du livret A et de sa rémunération à 0,5 %. C'est en tout cas sur ces chiffres que table le cabinet Optimind, à travers son étude portant sur l'épargne individuelle en assurance.

La fin du fonds euros ?

Pour la société de conseil, l'horizon ne devrait pas s'améliorer à court terme. Alors que la crainte d'une remontée de l'inflation est de plus en plus présente, « le rendement réel des fonds euros s'affaiblirait encore », explique Optimind. Difficile dans ce contexte d'imaginer un rebond du rendement des fonds en euros.

Est-ce pour autant la fin annoncée de ce type de support ? Rien n'est moins sûr. Selon Optimind, une remontée des taux pourrait bien rimer avec un regain des rendements sur ce type de support, même si là aussi, il est difficile d'être catégorique :

« Quant à la remontée des taux [des marchés financiers], cela dépendra de son ampleur et de sa vitesse : modérée, elle permettrait aux assureurs d'améliorer progressivement le rendement de leurs portefeuilles avec des actifs plus rémunérateurs ; brutale, elle serait peut-être néfaste si de nouveaux entrants sur le marché ou de nouveaux fonds faisaient leur apparition, au détriment des plus anciens. », détaille Optimind. En clair, l'avenir du fonds euros chez certains acteurs serait clairement lié à la vitesse de remontée des taux.

L'heure des unités de compte ?

Dans le même temps, un autre support d'assurance vie profite de cette baisse du fonds euros. Autrefois réticents à se lancer, les Français hésitent de moins en moins à se lancer sur les supports en unités de compte, selon Optimind. Pour rappel, ces supports sont effectivement plus risqués, mais également autrement plus rémunérateurs.

Optimind détaille ainsi que : « La collecte nette à fin 2020 s'est massivement réorientée vers les UC au détriment du fonds euros, et ce, alors même que les valeurs boursières ont souffert au cours du 2e trimestre de la correction liée à la crise sanitaire. ».

Un phénomène d'autant plus surprenant lorsque l'on connaît la situation actuelle. Historiquement, les fonds en unités de compte avaient plutôt tendance à augmenter en période de progression des marchés boursiers et inversement.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info