Attention à ses faux mails de l'ACPR, victime d'escroquerie

Hugo Eugene • 05 Février 2016 • 14:43

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) alerte le public sur les arnaques dont elle est victime. Utilisation du nom, des services et du logo, les hackers se font passer pour des agents ou des partenaires sur Internet et par courrier, afin d'inciter le public à leur verser des fonds.

Attention à ses faux mails de l'ACPR, victime d'escroquerieLes arnaques pullulent sur Internet, dernière victime : l'ACPR

Sur Internet, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) est victime d'escroquerie. Des personnes utilisent son nom, son logo et des adresses de messageries ressemblantes, pour inciter le public à leur verser des sommes d'argent. Si les noms et adresses peuvent varier, ces procédés suivent principalement deux types de scenarii. Ils commencent à la réception d'un mail ou d'un courrier.

Deux types de cas

Dans le premier cas, ce courrier indique au destinataire que des fonds lui appartenant ont été détectés et bloqués sur un compte séquestre dans un autre pays. Cette somme correspond, en théorie, à un placement ou des gains réalisés à l'étranger et non déclarés au fisc français. La suite du mail demande à la victime de rapatrier cette somme sous peine de poursuites judiciaires, "moyennant le paiement préalable d'une somme et communication de divers documents personnels comme la pièce d'identité, un avis d'imposition, etc", précise le communiqué de l'ACPR.

Le deuxième cas concerne des courriers ou courriels adressés à des personnes ayant déjà subi des pertes dans le cadre d'opérations de trading, sur le Forex par exemple. Ce message promet d'aider le destinataire à récupérer une partie ou l'intégralité de cette somme. Encore une fois, il est demandé de verser une somme avec des prétextes divers comme argument : frais de dossier, frais d'assurance, garanties, ou même des documents les concernant.

L'ACPR explique dans son communiqué : "Il s'agit d'escroqueries, auxquelles il importe de ne donner aucune suite : ni paiement, ni communication de coordonnées bancaires ou toute autre donnée personnelle. En aucune manière, la Banque de France, l'ACPR et la commission des sanctions de l'ACPR ne requièrent la communication de telles informations, ni le versement de sommes d'argent."

Les identités à éviter ou à signaler

Les pseudonymes les plus fréquemment relevés comme frauduleux sont :

  • "M. Alexandre COSTA"
  • "M. Alexandre KOVALSKI"
  • "M. Christian BIALES"
  • "M. Richard LEGRAND"

Ces personnes se présentent comme des agents de l'ACPR ou de la Banque de France, agissant pour le compte de la "commission des sanctions de l'ACPR", de la "division nationale d'investigation des délits financiers" ou de la direction du contrôle des pratiques commerciales, voire comme président de la commission des sanctions.

Les adresses de messagerie proches de celles de l'ACPR qui sont parfois utilisées sont : 

  • costa.acpr@commission-sanctions.com,
  • REGAFI-AGREMENT@acp.banque-france.fr

Elles dirigent en réalité vers une autre adresse : smtp.mobile13@gmail.com.

Les personnes contactées peuvent déposer plainte ou signaler leur cas sur www.internet-signalement.gouv.fr. Il est également possible de consulter les alertes précédemment publiées par l'ACPR en la matière sur les sites Internet suivants :

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X