Coronavirus : les agences bancaires au coeur de la crise

Mickaël Touré • 19 Mars 2020 • 11:27

Malgré les mesures de confinement actuellement en vigueur, la plupart des agences bancaires restent ouvertes. Une situation qui suscite l'incompréhension des syndicats.

Coronavirus : les agences bancaires au coeur de la crise

Et si les agences bancaires finissaient par fermer leurs portes ? Bien que le secteur bancaire fasse partie des « activités indispensables », de nombreuses voix militent aujourd'hui pour la fermeture des agences afin de préserver la santé du personnel. Alors que des banques comme la Caisse d'Épargne Ile-de-France ont déjà fermé une partie de son réseau, la Fédération bancaire française (FBF) indique tout de même que les agences resteront ouvertes au maximum. 

Les syndicats montent au front 

Face à la situation sanitaire actuelle, Le SNB/CFE-CGC, premier syndicat du secteur bancaire en France, s'inquiète de la santé des salariés. Bien qu'il déclarait, il y a encore quelques jours, via un communiqué « comprendre parfaitement cette décision », le syndicat a demandé mardi matin à la Fédération bancaire française « que les agences bancaires soient fermées au public pour ne servir que les personnes qui ont un besoin vital ». 

Même son de cloche à la CFTC Banques, qui dans un communiqué publié mercredi matin, demande des mesures fortes aux patrons des banques françaises : « Nous vous demandons de fermer un maximum d'agences pour préserver un maximum de nos collègues exposés sans protection aucune au coronavirus », indique notamment le texte. Le syndicat demande notamment « qu'une agence sur 3 avec rotation des équipes » et « pour les agences qui devront nécessairement rester ouvertes, nous demandons un vigile pour gérer les flux et un équipement tel que préconisé par les scientifiques pour nos collègues d'astreinte (lunettes, gants, etc.) ».  

Certaines banques sautent le pas  

Du côté des banques, certaines commencent à franchir le pas. La Caisse d'Épargne d'Ile-de-France a ainsi fermé 25 % de son réseau d'agences à Paris, soit 21 sur ses 77 agences parisiennes. Dans le même temps, la Caisse d'Épargne Rhône-Alpes ouvrira ses agences que sur la base des rendez-vous préalablement pris sur Internet.  

Pour autant, cette décision reste pour le moment marginale et l'ensemble du secteur bancaire semble pour le moment laisser les agences ouvertes. Pour beaucoup, le recours massif au télétravail permet de limiter les risques malgré des open-spaces que les organisations syndicales estiment encore « trop remplis ». 

La FBF assure que les agences resteront ouvertes au maximum 

Invitée à s'exprimer à ce sujet pour La Tribune, la FBF indique qu'elle entend « les inquiétudes soulevées par les organisations syndicales et est en contact quotidien avec elles. Elle met tout en oeuvre pour apporter des réponses à leurs interrogations. La profession tient à remercier l'ensemble des collaboratrices et collaborateurs qui aujourd'hui répondent présents sur le terrain ou en télétravail, ce dans l'intérêt des clients ». 

Néanmoins, elle indiquait, mardi soir, dans un communiqué que « sauf cas de force majeure, les agences bancaires resteront ouvertes au maximum et les collaborateurs répondront à leur mission de services essentiels », tout en invitant les clients à se déplacer qu'en cas d'urgences.   

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info