Le Crédit Agricole publie une charte éthique contre la vente des données de ses clients

Hugo Eugene • 20 Octobre 2016 • 11:11

Première en France pour le Big Data. À compter du 1er janvier 2017, une charte sur la protection des données personnelles des clients entrera en vigueur à la banque verte. Toutes les précisions sur ce texte.

Le Crédit Agricole publie une charte éthique contre la vente des données de ses clientsLe Crédit Agricole ne vendra pas les données personnelles de ses clients

C'est une source d'inquiétude pour les Français. L'utilisation des données personnelles des clients par les banques, trésor d'information sur les habitudes de consommation pour un domaine comme celui de la grande distribution par exemple, pourrait néanmoins permettre aux établissements financiers de faire face aux nombreuses pertes liées à un environnement de taux bas ou à la régulation des tarifs bancaires. Ce ne sera pas le cas du Crédit Agricole. La banque verte a décidé de protéger ses clients.

Ainsi, à partir du 1er janvier 2017, une charte sur la protection des données personnelles entrera en vigueur du côté du réseau de banques coopératives et mutualistes. Publiée récemment, elle a été conçue par un panel de client de l'enseigne pour en protéger un total de 52 millions de clients dans le monde. Sous forme de liste, celle-ci détaille les principes que le Crédit Agricole s'engage à mettre en place à propos de l'usage qu'elle fait des données découlant de l'usage des comptes bancaires de ses clients.

Cette charte, qui sera remise aux conseillers et aux clients, édicte principalement des objectifs liés aux obligations réglementaires, en promettant notamment de ne pas vendre ces fameuses données personnelles. Elle précise néanmoins que la communication éventuelle de ces données en dehors du groupe pourra être "uniquement effectuée, avec une information claire des clients, dans le cadre de nos obligations réglementaires ou pour des prestations définies avec des acteurs ayant fait l'objet de nos procédures rigoureuses de validation et de certification".

>> A lire également : UBS va devoir livrer des informations sur des clients français

Un espace sécurisé pour gérer ses paramètres

En interne, tout est différent. La banque se réserve le droit d'utiliser les données pour proposer conseils et offres personnalisées, en promettant néanmoins d'expliquer "de manière claire et transparente ce qui est fait en termes d'utilisation des données". Un espace sécurisé individuel sera parallèlement ouvert sur le site du Crédit Agricole pour que le client puisse consulter et modifier ses paramètres de confidentialité à sa guise.

"Notre charte s'appuie sur une conviction forte : l'utilisation des données, dans un cadre défini, n'est légitime que si elle sert l'intérêt de nos clients. Nous souhaitons maintenir le capital confiance élevé du groupe", explique aux Echos Bertrand Corbeau, directeur général adjoint de Casa chargé du pôle développement, client et innovation.

Le projet pourrait même devenir un outil de séduction pour la banque, qui prévoit une campagne de communication grand public au cours de l'année. Une manière de prendre à contre-pied la vive polémique suscitée par l'initiative de partage des données personnelles des clients avec des supermarchés, intentée par la banque néerlandaise ING Direct en 2014.

"Le Big Data, c'est pour beaucoup d'entreprises un sacré pot de miel. La monétisation des données personnelles, par exemple, peut être une source importante de revenus. Au Crédit Agricole, on s'interdit de les vendre. 83 % des Français ont confiance dans leur banque pour protéger leurs données personnelles, et nous tenons à cette image de la banque coffre-fort." souligne, aux Echos, Pierre Metge, le directeur marketing stratégique groupe chez Crédit Agricole SA (Casa).

>> A lire également : Cdiscount a peut-être conservé vos données bancaires de manière illégale

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info