Crédit consommation, crédit affecté, quelles différences ?

Thomas Saint-Antonin • 16 Février 2018 • 11:56

Nécessité d'une nouvelle voiture, envie d'un voyage, ou tout simplement envie de changement dans votre intérieur, vous allez avoir recours à un crédit pour financer votre nouveau projet. Le crédit affecté, directement lié à l'achat d'un bien ou d'un service demeure le plus adapté à votre besoin.

Crédit consommation, crédit affecté, quelles différences ?

Le crédit affecté est un crédit à la consommation possédant une particularité, celle d'être lié à l'achat d'une prestation ou d'un bien mobilier déterminé. Les fonds soulevés suite à cet emprunt ne peuvent être engagés que sur une opération autre que l'achat du ou des produits mentionnés lors de la souscription. Ce crédit aussi appelé « crédit lié » est amortissable et remboursable en plusieurs mensualités.

Accordé par un établissement de crédit ou bancaire, il est généralement contracté directement sur le lieu de vente.

En ce qui concerne son montant, au même titre que les autres crédits à la consommation, le montant d'un prêt affecté oscille entre 200 et 75 000 euros. Au-delà de ce montant, la loi Lagarde ne produit plus d'effet, et l'emprunteur ne peut plus prétendre à la protection des lois sur les crédits à la consommation. De plus, les créanciers ont l'obligation de mettre en place une durée minimale de 3 mois pour l'ensemble des crédits affectés.

Les taux du crédit affecté varient entre 4,5% et 9% en fonction de la durée du prêt. Le taux du crédit affecté est le plus bas de tous les crédits à la consommation car la raison de l'emprunt est connue, élément de rassurance pour les banques. Quant aux frais de dossier, ils peuvent atteindre 1% du montant emprunté avec un plafond minimum de 75 euros.

Lorsque le contrat est souscrit par plusieurs personnes, elles sont co-emprunteurs solidaires.

Crédit à la consommation affecté : mode d'emploi

La procédure est sensiblement la même que pour un crédit à la consommation.

Après avoir obtenu une demande de financement, l'organisme prêteur est tout d'abord tenu d'évaluer la pertinence du dossier de l'emprunteur. De cette manière, l'organisme de crédit ou la banque a la possibilité de vérifier la solvabilité de l'emprunteur. L'emprunteur doit également recevoir une information précontractuelle normalisée lui permettant de comparer les offres.

L'emprunteur reste libre de négocier les délais de remboursement de son prêt, en fonction de ses revenus, de sa situation professionnelle, personnelle ou familiale. Vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours.

L'emprunteur peut demander, sous certaines conditions, la suspension remboursement si un litige survient relativement au contrat d'achat.

La sécurité du crédit affecté

Imaginez que le projet pour lequel vous avez souscrit votre prêt n'aboutisse pas. N'ayez crainte, le contrat sera automatiquement annulé. De cet fait, vous êtes couvert et protégé car le déblocage des fonds ainsi que le remboursement commencent uniquement à partir du moment où le produit que vous souhaitez financer a été livré. 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits consommation

Notre fil d'info