Crédit immobilier : les taux baissent encore mais les prix augmentent

Mickaël Touré • 06 Septembre 2019 • 14:03

Le taux du crédit immobilier est encore en baisse au mois d'août, selon les chiffres de l'Observatoire Crédit logement/CSA et la Chambre des Notaires.

Crédit immobilier : les taux baissent encore mais les prix augmentent

Les mois passent et les taux ne cessent de baisser. Pour le 15ème mois consécutif, les taux du crédit immobilier continuent à être inférieurs au rythme de l'inflation. Ainsi, le taux immobilier moyen s'établit à 1,17% au mois d'août (contre 1,20% en juillet) selon les chiffres de l'Observatoire Crédit Logement/CSA. 

Une baisse des taux qui se confirme

Toujours dopé par l'attractivité des taux d'intérêt inhérents à la politique monétaire de la BCE, le taux immobilier 2019 ne cesse de battre des records historiques. Ainsi, les taux des crédits immobiliers sont presque 5 fois moins importants qu'au début des années 2000 et 12 fois moins élevés qu'au début des années 80.

Selon l'observatoire du Crédit Logement, cette situation est rendue possible par la baisse des taux d'intérêt de la BCE. Cette décision a permis un allégement des exigences des banques à l'égard des taux d'apport personnel des emprunteurs. Ce qui a, par extension, permis à des jeunes ou à des ménages plus modestes d'accéder au crédit immobilier.

Pourtant, cette baisse des taux s'accompagne également d'une forte hausse des prix, notamment en région parisienne. Annoncé depuis longtemps, le prix moyen du m² dans la capitale vient d'ailleurs de dépasser les 10 000 €, selon la Chambre des Notaires de Paris, et ce n'est pas près de s'arrêter.

Stabilisation de la durée moyenne des prêts

Au rayon des bonnes nouvelles, on peut noter qu'au mois d'aout 2019, la durée des prêts s'élève à 227 mois en moyenne. Cela marque une stabilisation déjà observée depuis le printemps dernier alors que la tendance était à l'allongement de la durée des prêts depuis plusieurs années.

Dans le cas des seuls prêts bancaires à l'accession, 42.5 % des prêts sont à 25 ans et plus en août 2019 (73 % à 20 ans et plus).

Paris, symbole de la hausse des prix

A contrario, la baisse des taux s'accompagne d'une forte hausse des prix. Notamment dans la capitale, où le prix au m² vient de dépasser officiellement la barre des 10 000 €. Une hausse qui, selon les prévisions de la Chambre des Notaires de Paris devrait s'accentuer puisqu'elle devrait atteindre les 10 300 € d'ici à octobre 2019.

Dans les faits, la part des catégories socioprofessionnelles les plus aisées (artisans, chefs d'entreprise, cadres et professions intermédiaires) ne cesse d'augmenter dans le total des acquéreurs (73% en 2018 contre 60% en 1998).

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info