Cryptomonnaie : faut-il miser sur les NFT ?

La Rédaction • 11 Janvier 2022 • 15:56

Depuis quelque temps, les NFT (non-fongibles Tokens) sont particulièrement appréciés par les investisseurs en cryptomonnaie, mais de quoi s'agit-il exactement ?

Cryptomonnaie : faut-il miser sur les NFT ?

Elon Musk, Lionel Messi, Kate Moss ou encore Emily Ratakowski... Nombreuses sont les célébrités qui se lancent dans les NFT. Ce qui a probablement contribué à les populariser d'ailleurs. En effet, ces derniers temps, difficile de passer à côté de la mode pour ces Non-Fongibles Token (NFT), ces objets numériques et non-violables que l'on peut acheter grâce à de la cryptomonnaie.

Pourtant, pour certains, il est encore difficile de saisir à quoi correspond vraiment un NFT.

Un NFT, qu'est-ce que c'est ?

Ainsi, le NFT est un jeton non-fongible. Concrètement, cela signifie qu'il ne pourra pas être échangé contre un équivalent. En comparaison, la monnaie est considérée comme fongible, et donc interchangeable. Une pièce d'un euro sera toujours de valeur équivalente à une autre pièce d'un euro.

Le NFT est un bien numérique dont la propriété est traçable. Il s'agit d'un contrat portant sur un objet qu'il soit réel ou virtuel et dont les règles sont fixées par du code. Ces règles peuvent changer et peuvent concerner le nombre d'exemplaires en circulation, les rééditions ou la mise en place d'un système de royalties afin de rémunérer l'auteur d'une oeuvre, par exemple.

Comment acheter des NFT ?

Les NFT sont achetés grâce à des cryptomonnaies. Ils utilisent également la technologie de la blockchain.

Comme pour les cryptos, il est possible d'acheter des NFT sur des plateformes dédiées. Lorsque d'une transaction, le NFT ne sera pas forcément livré à son destinataire. Pour autant, un contrat d'authenticité permettra d'enregistrer dans la blockchain le changement de propriétaire.

Il est donc nécessaire de posséder un portefeuille numérique afin de conserver ses droits sur le certificat.

L'oeuvre d'art 2.0 ?

Bien souvent, les NFT sont considérées comme des oeuvres d'art 2.0. Pour cette raison, ils attirent surtout les collectionneurs et les personnes qui investissent dans un but spéculatif, en espérant faire une grosse plus-value par la suite.

Cinéma, jeu vidéo, mode, musique... Le domaine d'application et de création des NFT est très vaste. L'achat d'un NFT du rappeur Booba donnera, par exemple, l'accès à des contenus exclusifs comme des clips ou des singles accessibles uniquement à ceux qui possèdent des NFT du chanteur.

 Autre exemple, Sorare est un jeu vidéo de football qui donne la possibilité aux joueurs de gérer leurs équipes en achetant, vendant ou en échangeant des cartes numériques.

Quels sont les risques ?

Le principal risque actuel des NFT est probablement sa méconnaissance par les investisseurs. La forte concurrence sur les NFT nouvellement créés et particulièrement attendus peuvent se traduire par des transactions qui n'aboutissent pas. Malgré tout, des frais d'interactions avec la Blockchain, parfois élevés pourront tout de même être retenus.

Pour le moment, il semble encore difficile de faire des profits substantiels grâce aux NFT, la plus grande partie des profits a d'ailleurs était empochée par un tout petit groupe d'investisseurs expérimentés en 2021.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info