Digital : les jeunes plus rassurés avec un conseiller financier

Hugo Abadie • 22 Février 2017 • 17:40

Selon une étude du conseiller financier Exton, les jeunes Français plébiscitent les applications bancaires sans pour autant se passer de l'expertise d'un conseiller financier.

Digital : les jeunes plus rassurés avec un conseiller financierLes jeunes se méfient des nouveaux acteurs 100 % digital

Les jeunes réticents à l'expérience digitale ? Lorsqu'il s'agit du secteur bancaire, il semblerait, en effet, que les jeunes adoptent une attitude plutôt conservatrice. Selon une étude européenne du conseiller en management et en marketing Exton, 92 % des jeunes envisagent un premier contact avec un établissement bancaire dans une agence auprès d'un conseiller.

Les jeunes fidèles à leur banque

Les Français âgés entre 16 et 29 ans restent se méfient encore majoritairement des offres proposées par les Fintechs. Simplement 24% d'entre eux envisageraient de souscrire un produit d'un acteur digital. Plus de 4 jeunes Français sur 10 se questionnent au sujet de ces nouveaux entrants alors que 29 % d'entre eux estiment ne pas connaître assez bien leurs offres.

Dans l'hexagone, la relation avec une banque unique est privilégiée par 9 jeunes sur 10, soit le taux le plus élevé des pays européens étudiés par Exton. A l'échelle européenne, depuis 2008, le niveau de multi-bancarisation a été divisé par 2 chez les 16-20 ans constate Exton. Près de 73 % des jeunes Français se sont tournés vers la banque de leurs parents et ils sont 8 sur 10 à disposer d'un conseiller attitré.

L'appli bancaire plébiscitée

Les banques en ligne peinent encore à séduire les jeunes. A peine 5 % des Français âgés entre 16 et 29 ans ont ouvert un compte dans une banque 100 % en ligne. Seulement 1 Français sur 10 envisagerait de résilier l'ensemble de ses comptes sans consulter un conseiller. Les jeunes sont également très attachés au paiement par carte bancaire puisque 63 % des Français utilisent ce moyen de paiement pour des achats en magasins.  

Si les jeunes n'ont pas encore décidé d'abandonner la relation avec un conseiller, ils sont pourtant " accrocs " aux applications bancaires. En 2016, près d'un jeune sur deux, qui possèdent un smartphone, a téléchargé au moins une application bancaire. Près des trois quarts des Français déclarent utiliser ce type d'application au moins une fois par semaine alors que 1 jeune sur 3 consulte quotidiennement une plateforme mobile. 

>> A lire aussi : Epargne : les robots conseillers plébiscités par les clients

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info