L'échange de logements pendant les vacances redevient à la mode

Timothée Talbi • 25 Mai 2018 • 12:07

Née il y a déjà une soixantaine d'années, cette pratique s'affirme comme une alternative à la traditionnelle location et semble connaître un regain d'attractivité grâce à la multiplication de plateformes collaboratives en ligne.

L'échange de logements pendant les vacances redevient à la modeA l'approche des grandes vacances, l'échange de logements connaît un intérêt croissant parallèlement à la location plus traditionnelle.

Un particulier ou un ménage laisse son logement à un autre particulier ou ménage qui l'occupe et lui laisse le sien en retour pour la même durée. De plus, le logement ne doit pas nécessairement répondre à des critères spécifiques. Ainsi, n'importe quel type de bien immobilier peut être échangé et potentiellement trouver preneur et ce, indépendamment de sa forme ou de sa zone géographique.

Les principaux acteurs de l'offre sur ce marché sont notamment Echanges Bolivé, Guesttoguest, Homeexchange, Homelink, Love Home Swap ou encore Switchome dont l'abonnement peut osciller entre 100 et 200 euros par an ou être complètement gratuit.

Un procédé aussi bien avantageux que facile

Tout d'abord, l'échange de logements permet en moyenne une économie d'une soixantaine de pourcents par rapport à la location traditionnelle. Il permet également à certains ménages, notamment les familles, d'avoir accès à un logement directement adapter à leur situation familiale avec les équipements adéquats, en particulier vis-à-vis des enfants. De même, cela représente une opportunité d'ouverture culturelle puisqu'il est tout à fait possible et même récurrent que les logements s'échangent entre particuliers provenant de régions ou pays différents.

Ensuite, l'échange de logements induit peu de contraintes sur le plan administratif par rapport aux locations ou sous-locations saisonnières. Si l'échangeur est locataire, il ne lui est pas imposé de prévenir son bailleur, ses hôtes faisant office d'invités. S'il est propriétaire, il ne doit pas effectuer de déclaration ou s'enregistrer auprès de la mairie contrairement aux locations meublées touristiques de type Airbnb par exemple.

Toutefois, il est indispensable de rédiger conjointement un document écrit faisant état des adresses respectives, de la durée d'échange, des spécificités que peut inclure l'entretien du logement pendant la période d'échange ainsi que les modalités relatives aux clés. Il est également nécessaire de se renseigner auprès de l'assurer pour convenir des garanties. Enfin, il est usage d'accompagner l'échange de logements d'un cadeau de bienvenu comme une spécialité locale avec des conseils en tout genre pour optimiser le séjour des hôtes temporaires.

>> Pour aller plus loin : Tourisme: nombre record de Français partis en vacances en 2017

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X