Comment éviter les fraudes aux cartes de paiement ?

Johan Garcia • 15 Juillet 2014 • 18:05

Alors que les fraudes sur les paiements par carte ont connu une nouvelle hausse en 2013, quelles sont les solutions pour y faire face ? L'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement dresse cette semaine une liste de conseils de prudence.

Comment éviter les fraudes aux cartes de paiement ?861.000 cartes de paiement ont été mises en opposition en 2013

861.000 cartes de paiement mises en opposition en 2013, +12%. Conséquence, le montant total des fraudes touchant les paiements par carte a ainsi augmenté de 4,3%, selon le 11ème Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, dont le rapport était présenté mardi 15 juillet à Paris, par le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer.

Sur 532 milliards d'euros de transactions par carte réalisés l'année passée, la fraude a touché 0,080% de l'ensemble de ces opérations, soit 470 millions d'euros, contre 450 en 2012. Pour y faire face, le rapport présenté mardi, dessine quatre situations courantes dans l'utilisation d'une carte de paiement durant lesquelles le porteur peut être confronté à une tentative de fraude.

65% des fraudes sur Internet

Première situation, celle qui connaît le plus fort développement, le paiement sur Internet. Si les transactions par carte sur le web ne représentent que 11% des paiements, 65% des fraudes y sont réalisées. Un taux de fraude sur ces opérations qui connaît toutefois un recul en 2013, à 0,229% contre 0,290% en 2012. Au total, les montants de fraudes sont cependant en hausse, à cause du développement toujours plus important des paiements sur Internet.

Pour l'Observatoire, Internet reste donc un enjeu majeur dans la sécurisation des paiements. Le rapport conseil ainsi les utilisateurs de protéger leur numéro de carte : « Ne le stockez pas sur votre ordinateur, ne l'envoyez pas par simple courriel et vérifiez la sécurisation du site du commerçant ». Une sécurisation facilement repérable par le cadenas situé en bas de fenêtre et le protocole de sécurité « https » en début d'adresse URL.

Autres conseils, s'assurer du sérieux du commerçant en vérifiant bien être sur le bon site internet et en parcourant les conditions générales de ventes. Dernières recommandations pour l'achat en ligne, protéger son ordinateur.

Le conseil est basique, mais nombre d'ordinateurs sont pourtant mal protégés, sans antivirus ou avec des versions datées. Le rapport rappelle donc l'importance d'activer « les mises à jour de sécurité proposées par les éditeurs de logiciels » et d'équiper ou simplement activer son pare-feu.

Des commerçants pas toujours honnêtes

Deuxième situation, la plus classique, le paiement chez un commerçant avec sa carte. Une habitude pour des millions de Français, mais un risque de fraude bien réel. Le rapport conseil de bien « vérifier l'utilisation qui est faite de votre carte par le commerçant. Ne la quittez pas des yeux ».

Un commerçant ou un vendeur mal intentionné peut facilement recopier le numéro de votre carte et votre code de sécurité à trois chiffres. Rien ne l'empêchera ensuite de faire des achats en ligne avec celle-ci. Dernière recommandation, bien vérifier le montant affiché par le terminal avant de payer.

Les distributeurs de billets toujours plus piratés

Prudence. Les piratages d'automates de paiement ou de retrait ont encore progressé en 2013. Plus de 1000 distributeurs ont ainsi été piratés rien que l'année dernière. Des distributeurs, qui restent « des cibles privilégiées pour les réseaux de fraudes », qui y placent des dispositifs de duplication de cartes, explique Christian Noyer.

Autre phénomène en hausse, le vol de carte de paiement avec leur code confidentiel lors d'un retrait par son utilisateur. L'observatoire réitère donc ses conseils de vigilance. Il faut ainsi, avant tout retrait, « vérifier l'aspect extérieur du distributeur » et éviter ceux qui semblent altérés. Attention également à ne pas être distrait par une personne extérieure qui serait tentée de voler la carte ou l'argent retiré.

Dernier conseil, si la carte est avalée par l'automate et ne peut être récupérée immédiatement au guichet de l'agence, il faut faire opposition sans attendre.

Les achats à l'étranger

Attention à l'utilisation de votre carte lorsque vous vous déplacez à l'étranger. « Pensez à vous munir des numéros internationaux de mise en opposition de votre carte ». Enfin, renseignez-vous sur les diverses précautions à prendre dans le pays où vous vous rendez.

L'observatoire rappelle qu'il ne faut pas hésiter à contacter son agence bancaire ou l'établissement émetteur de la carte avant son départ afin « de connaître les mécanismes de protection » qui peuvent être mis en oeuvre.
 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info