EN IMAGES. La gare du Nord complètement rénovée d'ici 2023

Anissa Hammadi • 25 Juin 2015 • 14:50

La gare de Nord, première gare d'Europe en termes de fréquentation, va subir à partir de cette année plusieurs séries de transformations, a annoncé mercredi la SNCF. Objectif final : son agrandissement à partir de 2018, en vue des possibles Jeux olympiques de 2024 organisés dans la capitale.

EN IMAGES. La gare du Nord complètement rénovée d'ici 2023Restructuration de la gare de Paris Nord - Perspective d'étude du quai transversal depuis le hall Transilien (juin 2015) Crédits : Arep / Illustrateur Laurent Laroche.

Troisième gare du monde après celles de Tokyo et Chicago, lieu de passage de 700.000 visiteurs quotidiens, la gare du Nord - "GDN" pour les habitués -, n'a pourtant rien d'attrayant. Elle fait même pâle figure comparée à sa semblable de l'autre côté de la Manche, Saint-Pancras.

Conséquence d'une "guéguerre" entre les barons James de Rothschild et Georges-Eugène Haussmann, la gare est dépourvue d'un vrai parvis et de réserves foncières suffisantes pour permettre son expansion (voir image ci-dessous). Résultat, Paris Gare du Nord est aujourd'hui sous-dimensionnée par rapport au nombre d'usagers.

Le parvis de la Gare du Nord vu d'en haut. Crédit : SNCF

C'est pourquoi huit ans de travaux sont nécessaires : la plus ancienne gare de Paris devrait connaître une transformation jusqu'en 2023, a déclaré mercredi 24 juin le PDG de la SNCF, Guillaume Pepy. Il résume :

La gare du Nord est une gare du XIXème siècle qui n'a pas très bien réussi son XXème. On fera en sorte qu'elle réponde aux standards du XXIème siècle.

Conçu par le cabinet Wilmotte, le projet comprend deux phases. Une première série de travaux sera réalisée entre 2015 et 2018 pour améliorer le service et l'accueil, puis une seconde série pour agrandir la gare entre 2018 et 2023.

Coup de jeune pour les quais des RER

Dès 2015, le hall d'accès au RER, qui représente à lui-seul 80 % du trafic, doit être totalement réaménagé avec une galerie marchande de 4.000 m². Les quais des RER B et D, datant des années 70, seront, eux, rénovés. Plusieurs grandes enseignes comme Mango, Naf Naf, Celio, Undiz, Sephora, Casino ou encore Jeff de Bruges ouvriront leurs portes.

L'année prochaine, le terminal Eurostar sera doublé et rénové. Une brasserie du chef triplement étoilé Thierry Marx sera également inaugurée et comptera 600 à 700 couverts. Puis en 2017 et 2018, le quai transversal entre le hall départs et arrivées grande lignes sera réaménagé avec un nouvel éclairage et un nouveau sol en pierre.

Agrandir la Gare du Nord pour les JO

Viendra ensuite la seconde phase du projet. "La grande révolution, c'est à partir de 2018 où notre idée est d'agrandir la gare du Nord pour qu'il y ait à la fois un terminal banlieue, un terminal international, un terminal Eurostar, une zone départs et zone arrivées, il faut que la gare respire", a précisé Guillaume Pepy.

"L'objectif c'est que ce soit terminé pour les JO, on espère, de Paris" en 2024, a-t-il ajouté en référence à la candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques. Les montants et les financements seront précisés une fois les études plus avancées, mais il estime le coût global à "plusieurs centaines de millions d'euros".

Bien que l'espace extérieur soit restreint, l'architecte Jean-Michel Wilmotte a été chargé de mener une étude pour "ouvrir la gare sur la ville". Le parvis d'arrivée deviendra piétonnier et plus moderne, avec des structures en verre et en acier, tout en mettant en valeur le fronton historique en pierre. De quoi redorer l'image de cette gare mal-aimée.

Perspective d'étude des quais RER B et D (juin 2015). Crédits : Arep / Illustrateur Maxime Viarouge.

Perspective sur la brasserie Thierry Marx (mars 2015). Crédits : Architecte Patrick Bouchain.

Perspective d'étude de la verrière de la nouvelle salle d'échanges du terminal Transmanche (avril 2015). Crédits : Wilmotte & Associés Architectes.

Perspective d'étude de l'extension du terminal Eurostar (juin 2015). Crédits : Arep / Illustrateur : LaCellule3D, Olivier Jame.

Perspective du souterrain Maubeuge (février 2015). Crédits : Arep / Illustrateur Maxime Viarouge.






Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info