EN IMAGES. Et si Toulon se dotait d'une île artificielle comme Dubaï ?

Johan Garcia • 24 Juin 2015 • 12:08

Dans une interview au quotidien Ouest-France, l'architecte Christophe Jatareu-Conte présente son projet spectaculaire : une île artificielle dans la rade de Toulon (Var). Un projet auquel il réfléchit depuis plus de 20 ans.

EN IMAGES. Et si Toulon se dotait d'une île artificielle comme Dubaï ?Le projet "Île de Provence" (Photo Olivier Pastor. Illustration Unité architecture JC/PH. Alexandre)

Une île dans la rade de Toulon ? A l'image de "Palm Jumeirah" et "The World" créées au large de Dubaï, la ville de Toulon (Var) pourrait à son tour se doter de son île artificielle. Un projet un peu fou, présenté lundi par l'architecte varois Christophe Jatareu-Conte dans une interview au quotidien Ouest-France.

Le projet nommé "Île de Provence" pourrait prendre forme dans la rade de la ville portuaire. Sur cette île d'un nouveau genre, touristes et Toulonnais pourraient découvrir un ensemble de réalisations dédiées au thème de la mer.

Parmi ceux-ci, un aquarium géant, un centre de plongée, des hôtels et restaurants en partie immergés, un centre de recherche maritime ou encore un collège de la mer, le tout sur près de 30 hectares. L'île serait également écologique puisqu'elle produira sa propre énergie et aura son propre traitement des déchets.

L'emplacement de l'île artificielle dans la rade, vu du ciel (Photo Olivier Pastor. Illustration Unité architecture JC/PH. Alexandre)

Vue aérienne de l'emplacement de l'île artificielle dans la rade (Photo Olivier Pastor. Illustration Unité architecture JC/PH. Alexandre)

Une île flottante construite en dix ans

Pour réaliser cette île, pas de sable comme à Dubaï, mais un système partiellement flottant pour répondre aux 40 mètres de profondeur présents à cet endroit de la rade. Comme l'explique l'architecte à Ouest-France, les principaux bâtiments d'hébergement serviront de soutien "agrémentés d'un système de pieux enfoncés dans le sol et de barges flottantes, chaînées comme un bateau".  

A l'origine de ce projet "qui mûrit depuis plus de 20 ans", Christophe Jatareu-Conte souhaite avant tout permettre "à Toulon d'avoir une visibilité mondiale et de passer du tourisme saisonnier au tourisme annuel". L'"Île de Provence" pourrait par ailleurs générer plus de 6000 emplois directs et faire fonctionner l'économie locale.

Une réalisation pour laquelle il a déjà obtenu l'accord de la Préfecture maritime. "Quand nous aurons tous les accords, l'île sera construite en moins de dix ans".

(Photo Olivier Pastor. Illustration Unité architecture JC/PH. Alexandre)

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info