N26 va désormais taxer les dépôts de ses clients en France

Mickaël Touré • 27 Octobre 2020 • 15:55

Les clients ayant ouvert un compte chez N26 depuis le 1er octobre seront désormais taxés à 0,5 % pour un encours dépassant 50 000 euros, une première pour une banque de détail en France.

N26 va désormais taxer les dépôts de ses clients en France

C'est une première dans l'Hexagone pour une banque de détail ! La néo-banque allemande N26 a  annoncé qu'elle taxerait à 0,5 % les comptes des clients dont le solde est supérieur à 50 000 euros. Une mesure qui s'applique à tous les pays dans lequel N20 est implanté, à l'exception de ceux qui interdisent ce genre de manoeuvre comme le Portugal et l'Espagne.

Une taxation qui ne concerne que très peu de clients

Logiquement attendu au tournant, Jérémie Rosselli, directeur de N26 France s'est exprimé sur le sujet : « Cette taxation ne concerne qu'une infime partie de nos clients. C'est pour cela que nous n'avons pas communiqué publiquement sur ce changement, mais nous avons annoncé cela à nos clients, en amont de la mise en place », explique-t-il notamment.

Concrètement, avec cette mesure, N26 entend combattre un environnement économique pas très favorable dernièrement. Entre des taux interbancaires négatifs et un taux de la BCE sur les réserves excédentaires également négatif, difficile pour les banques d'être rentables.

Vers une épargne plus rémunératrice

À travers cette décision, N26 entend également orienter ses clients vers des produits d'épargne plus rémunérateurs. Une vision que défend Jérémie Rosselli dans les colonnes de Capital :

«Nos clients se voient proposer des solutions pour ne pas se retrouver en situation de devoir payer ce frais, avec Spaces (un outil pour compartimenter son épargne en fonction de ses projets, ndlr) et bientôt avec nos solutions d'épargne déjà opérantes dans d'autres marchés comme en Allemagne, où nous travaillons avec Raisin (un comparateur d'offres d'épargne européennes)" détaille-t-il.

Par ailleurs, N26 s'engage à prévenir un client qui s'approcherait de la barre fatidique des 50 000 euros.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info