Comment négocier au mieux son crédit immobilier ?

Mickaël Touré • 11 Mai 2021 • 17:09

Faire l'acquisition d'un bien n'est pas toujours chose aisée, malgré un environnement de taux favorable, il n'est pas toujours facile d'obtenir un financement en adéquation avec ses attentes. Pourtant, quelques précautions simples permettent d'optimiser son dossier.

Comment négocier au mieux son crédit immobilier ?

Ce n'est plus un scoop, l'environnement des taux immobiliers est particulièrement favorable depuis maintenant de nombreux mois. Pour les meilleurs profils, obtenir un taux en dessous des 1 % n'est plus une utopie.

Malgré la crise et les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière, assouplies en fin d'année 2020, les futurs acheteurs ont continué de chercher le bien de leur rêve. Obtenir un taux attractif reste ainsi  une des priorités numéro un pour les acquéreurs d'un bien. Pour autant, cela ne signifie pas qu'obtenir le meilleur taux est une chose aisée.

Bien connaître le marché

Ainsi, pour obtenir le meilleur taux, quelques fondamentaux restent indispensables. Il s'agit tout d'abord de bien connaître l'état du marché. Être informé des taux d'intérêts moyens pratiqués est une condition primordiale afin de pouvoir négocier dans les meilleures conditions.

En effet, le taux d'intérêt est le levier principal lors de la négociation d'un prêt immobilier. D'ailleurs, il est important de bien considérer le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) afin de mieux comparer et donc mieux négocier.

Être conscient de son profil

Par ailleurs, bien connaître son profil est également primordial. Une bonne connaissance de sa situation est indispensable afin d'éviter de se fourvoyer, d'avoir des attentes irréalistes, et donc, en définitive, de pouvoir bien négocier.

Le profil d'épargnant, l'apport et les revenus sont autant d'éléments qui peuvent faire basculer votre négociation. Bien sûr, les situations sont très différentes selon les profils, mais une vision réaliste du contexte permet d'avoir une vision plus claire de l'objectif à atteindre.

Apport, taux d'endettement et bons revenus

Depuis les recommandations du HCSF, certains facteurs sont devenus indispensables. Ainsi, pour obtenir un meilleur taux, il faudra, bien souvent, être en capacité de proposer un apport personnel important, ce qui correspond au minimum à 10 % du total afin de couvrir les frais de notaires et les frais de garantie. Si possible, monter l'apport jusque 15 ou 30 % peut être une garantie du sérieux et de la solvabilité de l'emprunteur.

Par ailleurs, le taux d'endettement doit être bien inférieur à la moyenne, bien que le HCSF consente à un taux d'endettement allant jusqu'à 35 %, il est recommandé d'avoir un taux d'endettement bien inférieur. Pour rappel, le taux d'endettement est déterminé par la différence entre vos revenus et vos charges financières sur un mois.

Enfin, avoir un revenu important, reste une manière d'obtenir des taux plus intéressants. Pour autant, faire preuve d'une bonne gestion de son budget peut aider dans ce genre de situation.

Ne pas hésiter à solliciter un courtier

Le dernier conseil particulièrement efficace pour obtenir le meilleur taux reste de consulter un courtier. Grâce à son expertise, il sera en mesure de vous accompagner dans toutes les étapes de votre crédit immobilier jusqu'au déblocage des fonds.

 En tant que spécialiste de la négociation avec les partenaires bancaires, il sera en mesure de maximiser vos chances d'obtenir le meilleur taux. D'ailleurs, n'hésitez pas à contacter les experts de BoursedesCrédits au 01 80 05 31 42 afin d'obtenir le meilleur taux.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info