Un robot semi-humanoïde testé dans une banque toulousaine

La Rédaction • 13 Juin 2019 • 12:17

Depuis le mois d'avril, le Crédit Agricole de Toulouse expérimente Caly, un robot boosté à l'intelligence artificielle qui accueille et guide les clients à travers plusieurs démarches.

Un robot semi-humanoïde testé dans une banque toulousaine

Si vous êtes client du Crédit Agricole et que vous habitez Toulouse, vous pourrez bien être surpris lors de votre prochaine visite en agence. Depuis le mois d'Avril, l'agence du Crédit Agricole Toulouse 31 située au centre-ville expérimente Caly, un robot boosté à l'intelligence artificielle.

Développé par Inbeta France, une société spécialisée dans l'intelligence artificielle et le concepteur de robot Cyberdrold, Caly est une expérimentation censée apporter des réponses à plusieurs questions.

Il s'agit notamment de mesurer l'acceptation par les clients des robots lors des visites en agence et également de vérifier si Caly permet de fluidifier l'accueil des clients dans la banque. Cela dit, une question demeure, concrètement comment fonctionne le robot ?

Caly, comment ça marche ?

Ce robot féminin a été conçu à Limoges, il mesure 1m40 et pèse 35kg. Le robot est capable de se déplacer en autonomie grâce à des détecteurs de mouvement. Il est également doté de trois mécanismes d'intelligence artificielle à savoir : la reconnaissance faciale ainsi que la reconnaissance et la synthèse vocale.

Caly est capable de suivre le regard de son interlocuteur, elle sait reconnaître un visage, et est capable de répondre directement à un client. Elle possède d'ailleurs sa propre gestuelle. Grâce à des capteurs, elle est capable de détecter la présence d'une personne, d'entrer en contact visuel avant d'engager la conversation.

Pour le moment, Caly est présente trois demi-journées dans la semaine, à chaque fois pendant deux heures

Simple chatbot ou futur conseiller ?

Comme expliqué précédemment, le but de Caly est avant tout de fluidifier l'accueil des clients. Pour cela, le robot est capable de répondre aux questions pratiques de la banque au quotidien.

Le robot propose notamment une aide à la commande d'un chéquier, à la déclaration de perte de la carte bancaire ou encore pour l'ouverture d'un compte. Caly peut également servir de « coupe-file » lorsqu'elle identifie des clients ayant rendez-vous.

Ceci étant, le robot apparaît davantage comme un chatbot amélioré que comme un robot capable de supplanter un conseiller. Et d'ailleurs, ce n'est pas le but.

Dans le communiqué qui accompagnait le lancement de l'expérience Caly, le Crédit Agricole précise bien que son robot n'a aucune vocation à remplacer un jour les conseillers en agence. Ce serait même plutôt l'inverse.

Lancée en avril, l'expérience doit durer 6 mois.Pour le moment, le processus n'est pas encore parfait, Caly éprouve parfois quelques difficultés face à des formulations étranges.

Pour autant, le processus pourrait vite se démocratiser dans d'autres banques. Pour l'heure, le Crédit Agricole ne semble pas vouloir généraliser cette expérimentation.

>> À lire également 

Boursorama casse les prix des services bancaires à l'étranger avec son offre « Ultim »

Compte-courant : encore deux semaines pour profiter des 80€ offerts chez Fortuneo

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info