VIDEO. Capital Koala propose une nouvelle façon d'épargner pour ses enfants

Marie Nahmias • 12 Janvier 2016 • 17:35

Le service en ligne Capital Koala propose à ses membres une manière ingénieuse de mettre de l'argent de côté pour préparer l'avenir de leur enfant.

VIDEO. Capital Koala propose une nouvelle façon d'épargner pour ses enfantsLancé il y a cinq ans Capital Koala compte 1700 partenaires. Crédit photo : Capital Koala

Epargner pour ses rejetons en faisant du shopping sur Internet, c'est l'idée mise sur pied par Capital Koala il y a cinq ans. Le principe est le suivant, à chaque achat effectué par les membres, les e-commerçants versent une commission à Capital Koala. Après s'être rémunéré sur cette commission, la société reverse le reste sur le compte épargne de l'enfant. Les montants des remboursements sont très variables, de 1% à 20%, en fonction des achats et des partenaires.

Lancé en 2011 par Jean-Yves Bernard et Alexandre Martin-Rosset, le site compte aujourd'hui 100.000 membres et 1700 partenaires, parmi lesquels La Redoute, la Fnac, Go Voyages, Zalando, Amazon, Groupon, Conforama, Yves Rocher... Depuis sa création, la société a reversé plus de 2 millions d'euros sur le compte des enfants de ses membres.

 

L'inscription est gratuite, les parents n'ont ensuite qu'à enregistrer le compte bancaire de leur enfant et à effectuer leurs achats en ligne quand bon leur semble. Les remboursements sont ensuite automatiquement placés sur le livret d'épargne.

La"Koalition familiale" pour épargner davantage

Grâce à ce que la société a nommé la "Koalition familiale", l'argent peut fructifier assez vite puisque plusieurs membres de la famille sont autorisés à épargner pour un ou plusieurs enfants. L'argent, accessible aux 18 ans du bénéficiaire, pourra lui permettre de financer des études ou d'autres grands projets. "Nous avons ce rôle pédagogique d'inciter les gens à épargner tôt", confie Jean-Yves Bernard co-fondateur de Capital Koala.

Les e-commerçants, eux, trouvent dans ce partenariat un intérêt marketing. Avec un nombre plus important de visites sur leur site, les partenaires génèrent ainsi plus de ventes. Sans compter que le panier moyen des dépenses réalisées par le client augmente. En sachant qu'il va épargner pour sa progéniture, l'internaute est potentiellement amené à dépenser un peu plus.

>>Lire aussi : Bitwalking, la start-up qui veux vous faire gagner de l'argent en marchant

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info