Assurance vie Linxea zen

Assurance vie Linxea zen

Les principales particularités de « Linxea zen »

L'assurance-vie reste un bon placement pour se constituer un capital financier. C'est aussi le bon moyen de répondre aux besoins de financement de ses proches en cas de décès. Pour épargner dans des conditions favorables, vous est proposé le contrat « Linxea zen » assuré par APICIL.

Comparer gratuitement les placements

Une assurance-vie moins chère

Cette formule est réputée pour ses frais réduits. En effet, la plupart de ses services sont gratuits comme les frais de dossiers au moment de l'adhésion et les opérations d'arbitrage ponctuelles. Mais aussi, les versements ne sont pas facturés et le ticket d'entrée sur les supports OPCVM ou Organisme de placements collectifs en valeurs mobilières est offert. Avec cette politique de gratuité, ce contrat figure parmi les plus accessibles et économiques du marché. Quant aux frais de gestion, le taux appliqué reste raisonnable, soit 0,60%. Ce tarif réduit est valable pour les fonds euros et les supports en UC ou unités de compte. Là encore, l'assurance Linxea zen gagne un point en matière de frais.

Des versements flexibles

Tout le monde a la possibilité d'accéder à ce type de placement à partir de 500 euros. En revanche, si dès le début, l'assuré décide d'opter pour l'option « versements libres programmés », le dépôt initial peut être ramené à 100 euros. Dans ce cas, les versements ultérieurs sont déjà réalisables avec une mise minimale de 50 euros pour une périodicité mensuelle, 100 euros pour la planification trimestrielle et 200 euros pour la fréquence annuelle. En ce qui concerne les dépôts ponctuels, le montant minimum requis s'élève à 300 euros. Il faut savoir que les modes de versements sont modifiables à tout moment et l'assuré a même le droit de suspendre les versements en cas de défaillance financière. En gros, les modalités de dépôt sont souples et abordables.

Une épargne à grande disponibilité

Les liquidités accumulées sur le contrat Linxea zen sont toujours accessibles. Si le souscripteur souhaite se procurer de l'argent en cas d'urgence, il peut effectuer un rachat total ou partiel. Mais attention, le retrait partiel est soumis à deux conditions: le solde du compte ne doit pas être inférieur à 1.000 euros et le retrait minimum autorisé est de 500 euros. Par ailleurs, il y a une seconde alternative qui permet de récupérer une somme importante tout en conservant la grande partie de son capital: la demande d'avance. En effet, l'assuré a le droit d'y recourir sans dépasser la limite établie, soit 60% du montant de rachat.

Les principales particularités de « Linxea zen »

L'assurance-vie reste un bon placement pour se constituer un capital financier. C'est aussi le bon moyen de répondre aux besoins de financement de ses proches en cas de décès. Pour épargner dans des conditions favorables, vous est proposé le contrat « Linxea zen » assuré par APICIL.

Une assurance-vie moins chère

Cette formule est réputée pour ses frais réduits. En effet, la plupart de ses services sont gratuits comme les frais de dossiers au moment de l'adhésion et les opérations d'arbitrage ponctuelles. Mais aussi, les versements ne sont pas facturés et le ticket d'entrée sur les supports OPCVM ou Organisme de placements collectifs en valeurs mobilières est offert. Avec cette politique de gratuité, ce contrat figure parmi les plus accessibles et économiques du marché. Quant aux frais de gestion, le taux appliqué reste raisonnable, soit 0,60%. Ce tarif réduit est valable pour les fonds euros et les supports en UC ou unités de compte. Là encore, l'assurance Linxea zen gagne un point en matière de frais.

Des versements flexibles

Tout le monde a la possibilité d'accéder à ce type de placement à partir de 500 euros. En revanche, si dès le début, l'assuré décide d'opter pour l'option « versements libres programmés », le dépôt initial peut être ramené à 100 euros. Dans ce cas, les versements ultérieurs sont déjà réalisables avec une mise minimale de 50 euros pour une périodicité mensuelle, 100 euros pour la planification trimestrielle et 200 euros pour la fréquence annuelle. En ce qui concerne les dépôts ponctuels, le montant minimum requis s'élève à 300 euros. Il faut savoir que les modes de versements sont modifiables à tout moment et l'assuré a même le droit de suspendre les versements en cas de défaillance financière. En gros, les modalités de dépôt sont souples et abordables.

Une épargne à grande disponibilité

Les liquidités accumulées sur le contrat Linxea zen sont toujours accessibles. Si le souscripteur souhaite se procurer de l'argent en cas d'urgence, il peut effectuer un rachat total ou partiel. Mais attention, le retrait partiel est soumis à deux conditions: le solde du compte ne doit pas être inférieur à 1.000 euros et le retrait minimum autorisé est de 500 euros. Par ailleurs, il y a une seconde alternative qui permet de récupérer une somme importante tout en conservant la grande partie de son capital: la demande d'avance. En effet, l'assuré a le droit d'y recourir sans dépasser la limite établie, soit 60% du montant de rachat.

Des supports de bonne qualité

Grâce à cette formule, les épargnants peuvent confier leur argent aux meilleurs gestionnaires du secteur. Effectivement, les supports OPVM (près de 284 dont 2 trackers, 1 SCI et 4 SCPI) proposés sur ce contrat sont de qualité supérieure dont certains ont obtenu un label. À part cela, le fonds Apicil Euro Garantit affiche des performances exceptionnelles constantes. En 2015, son taux de rendement net a culminé à 3,05%; ce qui est largement au dessus de la moyenne du marché. En un mot, cette assurance-vie est une solution efficace pour faire fructifier son capital sur le long terme.

Les options de gestion

Arbitrages programmés
L'assuré peut planifier le transfert des investissements placés en fonds euros vers les supports U.C. choisis. Toutefois, cette opération est seulement réalisable si la valeur de l'épargne effectuée sur ce support est au moins égale à 10.000 euros. Côté frais, ce type d'arbitrage implique un prélèvement de 0,2% sur le montant affecté. Avant de mettre en place cette formule, il convient de demander l'avis d'un expert comme boursedescredits.

Sécurisation de plus-values
Grâce à cette option, l'adhérent est en mesure de demander l'affectation des bénéfices en UC vers le support en euros. Le but est de mettre ces derniers à l'abri de l'incertitude du marché financier dès que le rendement dégagé atteint un seuil prédéterminé (10%, voire même 20%). Cependant, cette pratique ne peut être effectuée si le total de l'investissement est inférieur à 10.000 euros et que le montant arbitré est inférieur à 300 euros.

Rachats partiels programmés
Le souscripteur a la possibilité de programmer les rachats. Pour cela, il choisit la périodicité qui lui convient ( tous les mois, 3 mois, 6 mois ou 12 mois). Dans ce cadre, les retraits sont exclusivement exécutés sur le support de fonds en euros.
À noter que ces trois options de gestions ne sont pas cumulatives.

L'assurance-vie reste un bon placement pour se constituer un capital financier. C'est aussi le bon moyen de répondre aux besoins de financement de ses proches en cas de décès. Pour épargner dans des conditions favorables, vous est proposé le contrat « Linxea zen » assuré par APICIL.

Une assurance-vie moins chère
Cette formule est réputée pour ses frais réduits. En effet, la plupart de ses services sont gratuits comme les frais de dossiers au moment de l'adhésion et les opérations d'arbitrage ponctuelles. Mais aussi, les versements ne sont pas facturés et le ticket d'entrée sur les supports OPCVM ou Organisme de placements collectifs en valeurs mobilières est offert. Avec cette politique de gratuité, ce contrat figure parmi les plus accessibles et économiques du marché. Quant aux frais de gestion, le taux appliqué reste raisonnable, soit 0,60%. Ce tarif réduit est valable pour les fonds euros et les supports en UC ou unités de compte. Là encore, l'assurance Linxea zen gagne un point en matière de frais.

Des versements flexibles
Tout le monde a la possibilité d'accéder à ce type de placement à partir de 500 euros. En revanche, si dès le début, l'assuré décide d'opter pour l'option « versements libres programmés », le dépôt initial peut être ramené à 100 euros. Dans ce cas, les versements ultérieurs sont déjà réalisables avec une mise minimale de 50 euros pour une périodicité mensuelle, 100 euros pour la planification trimestrielle et 200 euros pour la fréquence annuelle. En ce qui concerne les dépôts ponctuels, le montant minimum requis s'élève à 300 euros. Il faut savoir que les modes de versements sont modifiables à tout moment et l'assuré a même le droit de suspendre les versements en cas de défaillance financière. En gros, les modalités de dépôt sont souples et abordables.

Une épargne à grande disponibilité
Les liquidités accumulées sur le contrat Linxea zen sont toujours accessibles. Si le souscripteur souhaite se procurer de l'argent en cas d'urgence, il peut effectuer un rachat total ou partiel. Mais attention, le retrait partiel est soumis à deux conditions: le solde du compte ne doit pas être inférieur à 1.000 euros et le retrait minimum autorisé est de 500 euros. Par ailleurs, il y a une seconde alternative qui permet de récupérer une somme importante tout en conservant la grande partie de son capital: la demande d'avance. En effet, l'assuré a le droit d'y recourir sans dépasser la limite établie, soit 60% du montant de rachat.

Des supports de bonne qualité
Grâce à cette formule, les épargnants peuvent confier leur argent aux meilleurs gestionnaires du secteur. Effectivement, les supports OPVM (près de 284 dont 2 trackers, 1 SCI et 4 SCPI) proposés sur ce contrat sont de qualité supérieure dont certains ont obtenu un label. À part cela, le fonds Apicil Euro Garantit affiche des performances exceptionnelles constantes. En 2015, son taux de rendement net a culminé à 3,05%; ce qui est largement au dessus de la moyenne du marché. En un mot, cette assurance-vie est une solution efficace pour faire fructifier son capital sur le long terme.

Les options de gestion

 
L'assuré peut planifier le transfert des investissements placés en fonds euros vers les supports U.C. choisis. Toutefois, cette opération est seulement réalisable si la valeur de l'épargne effectuée sur ce support est au moins égale à 10.000 euros. Côté frais, ce type d'arbitrage implique un prélèvement de 0,2% sur le montant affecté. Avant de mettre en place cette formule, il convient de demander l'avis d'un expert comme boursedescredits.

Sécurisation de plus-values
Grâce à cette option, l'adhérent est en mesure de demander l'affectation des bénéfices en UC vers le support en euros. Le but est de mettre ces derniers à l'abri de l'incertitude du marché financier dès que le rendement dégagé atteint un seuil prédéterminé (10%, voire même 20%). Cependant, cette pratique ne peut être effectuée si le total de l'investissement est inférieur à 10.000 euros et que le montant arbitré est inférieur à 300 euros.

Rachats partiels programmés
Le souscripteur a la possibilité de programmer les rachats. Pour cela, il choisit la périodicité qui lui convient ( tous les mois, 3 mois, 6 mois ou 12 mois). Dans ce cadre, les retraits sont exclusivement exécutés sur le support de fonds en euros.
À noter que ces trois options de gestions ne sont pas cumulatives.

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans