Compte à terme

Compte à terme

Après une fulgurante percée sur le marché jusqu'à fin 2008, le CAT ou compte à terme semble se trouver en mauvaise posture. La cause ? Le taux d'intérêt calqué sur les taux monétaires qui sont actuellement à un très bas niveau. Si certains spécialistes prévoient un avenir sombre, d'autres restent confiants et l'intègrent dans la liste des alternatives intéressantes pour seconder les placements traditionnels.

Comparer gratuitement les placements

Compte à terme : de quoi s'agit-il ?

Appelé également compte de dépôt à terme, le compte à terme fait partie des placements rémunérés ou produits financiers. Contrairement au compte à vue où son titulaire est libre de disposer de son avoir à tout moment, le compte à terme est un dépôt réalisé sur une période déterminée à l'avance moyennant un intérêt. Une fois la durée du placement écoulée, son titulaire peut récupérer son capital ainsi que les intérêts correspondants. En cas de retrait avant échéance, l'épargnant est soumis à une pénalité.

Compte à terme : comment ça fonctionne ?

Le principe est simple, le client place en une seule fois un dépôt initial, le montant minimal de ce placement varie considérablement selon les établissements financiers et peut aller de 150 euros à une valeur excédant les 7500 euros pour certaines banques. Tout comme le montant initial du dépôt, la durée minimale de placement ainsi que le taux de rémunération appliquée en fonction du temps de placement sont aussi déterminés par la banque. Le taux d'intérêt actuellement en vigueur oscille entre 0,35 jusqu'à plus de 2,8 %. Pour le compte à terme, le versement s'effectue en une seule fois, il est ainsi impossible d'injecter de l'argent sur le même compte avant l'échéance du contrat préétabli. Cela n'exclut toutefois pas d'avoir plusieurs comptes à terme inscrits au nom d'un même épargnant. Le compte à terme est un placement sécurisé, la rémunération déterminée au départ est garantie une fois la période de placement écoulée.

Compte à terme : quelles rémunérations ?


Il existe trois types de compte à terme en fonction de la rémunération proposée : le compte à terme à taux fixe, le compte à terme à taux progressif et le compte à terme à taux fixe renouvelable.

Le compte à terme à taux fixe :

Comme son nom l'indique, le compte à terme à taux fixe est un placement dont le taux d'intérêt demeure inchangé et la rémunération garantie jusqu'à l'échéance du contrat. Pour un compte à terme à taux fixe courant sur une période de trois ans avec un taux d'intérêt de 2,8%, ce taux d'intérêt demeure le même pour les trois années successives jusqu'à l'achèvement du contrat.

Le compte à terme à taux progressif

Le compte à terme à taux progressif fonctionne suivant un système d'intérêt à taux variable. La durée de placement est ainsi récompensée par une rémunération de plus en plus intéressante. Si le taux de départ d'un compte à terme progressif est de 2,8%  pour une durée de 3 ans,  cela peut évoluer à 3% pour la deuxième année et à 3,2 voire à 3,5% pour la troisième année. Ce mécanisme permet à l'épargnant d'augmenter son capital avec la rémunération acquise à chaque début d'année. Du côté de la banque, le compte à terme à taux variable à une forte ressemblance avec des contrats successifs de comptes à termes à taux fixes.

Le compte à terme à taux fixe renouvelable

Véritable alternative entre les deux précédentes possibilités, le compte à terme à taux renouvelable suit le même principe qu'un compte à terme à taux progressif. La rémunération est variable selon l'indice de référence du marché. La banque informe l'épargnant régulièrement sur la situation de son compte et à l'échéance d'une période déterminée, ce dernier peut retirer une partie de sa rémunération ou de son capital avant de les placer pour un nouveau contrat. À chaque échéance de contrat, le client peut faire un renouvellement de contrat ou retirer définitivement son capital et les intérêts acquis.

Compte à terme : quelle fiscalité ?

Le compte à terme ne bénéficie d'aucun avantage fiscal. Tous les intérêts ainsi obtenus sont soumis à l'impôt sur le revenu des personnes physiques et aux prélèvements sociaux. Une fois venue l'échéance du contrat, la rémunération est débitée automatiquement d'une cotisation sociale à hauteur de 15,5%, l'acompte fiscal obligatoire est de l'ordre de 24%.

Avec un dépôt unique, une rémunération garantie connue à l'avance et une absence totale de frais, le compte à terme s'avère un choix intéressant pour faire fructifier les fonds destinés à un usage ultérieur. boursedescredits.com vous aide à faire le meilleur choix et trouver le compte à terme qui vous procure le plus d'intérêts.

 

Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans