Retraite et rachat de credit

Retraite et rachat de credit

Nombreux sont les futurs retraités qui souhaitent faire un rachat de crédit à l'approche de la retraite. Et pour cause, c'est le souvent le moment d'une baisse de ses revenus. Grâce au rachat de crédit, les ménages bientôt retraités peuvent anticiper cette baisse en diminuant le remboursement des mensualités de crédits.

Comparer gratuitement les rachats de crédits

L'Age de la retraite

Si l'âge du départ à la retraite (à partir duquel un salarié peut prendre sa retraite même si il n'a pas cotisé le nombre d'années suffisantes pour prétendre la prendre à taux plein) était fixé à 60 ans antérieurement au 1er juillet 2011, il est désormais porté à 62 ans à raison de 4 mois de plus par an, jusqu'en 2018.

Certaines professions disposent de dérogation au regard de leur pénibilité ou lorsque les salariés ont débuté leur vie professionnelle très jeune.

L'âge du départ à la retraite à taux plein

La retraite peut être liquidée à taux plein à partir de l'âge de 65 ans et 4 mois depuis le 1er juillet 2011. Chaque année, cette référence sera repoussée de 4 mois, jusqu'en 2018 date à laquelle l'âge sera de 67 ans.

L'âge moyen de départ en retraite en France

En moyenne, les Français liquide leur retraite à 61,8 ans mais ce chiffre cache des différences car de nombreuses femmes partent à 65 ans compte tenu de leur interruption durant leur vie active. Par ailleurs, de nombreuses personnes arrêtent toute activité mais ne demandent la liquidation de leur retraite qu'à 65 ans.

L'âge de mise à la "retraite d'office"

L'âge auquel l'employeur peut vous mettre à la retraite, même si vous ne le souhaitez pas a été porté à 70 ans. Mais, entre 65 et 70 ans, l'employeur est dans la possibilité de proposer au salarié de partir à la retraite.

AGIRC

L'Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) gère le régime de retraite des cadres du secteur privé de l'industrie, du commerce, des services et de l'agriculture. Association de droit privé, a but non lucratif, elle a pour missions d'informer, de coordonner et de contröler les institutions Agirc.

ARRCO

L'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) est une association de droit privé, à but non lucratif qui gère le régime de retraite complémentaire de l'ensemble des salariés du secteur privé de l'industrie, du commerce, des services et de l'agriculture, cadres compris.

ASPA

Allocation de Solidarité aux Personnes Agées, versée aux personnes de 65 ans et plus disposant de faibles ressources. L'ASPA constitue un montant minimum de pension de vieillesse accordé, sous condition de ressources, aux personnes qui n'ont pas assez cotisé aux régimes de retraite pour pouvoir bénéficier d'un revenu d'existence au moment du passage à la retraite.

Les sommes versées au titres de l'ASPA sont récupérables sur la succession du bénéficiaire dès lors que l'actif net successoral excède 39 000 €.

Retraite par capitalisation

Par opposition à la retraite par répartition, il s'agit d'un mode de financement de retraite qui consiste à épargner individuellement ou collectivement en vue de la retraite. Les cotisations peuvent être accumulées sous la forme de placements financiers ou immobiliers et sont versées sous forme de rente au moment de la retraite.

En France, seuls les systèmes de retraite dits supplémentaires (ex : le PERP, ou plan d'épargne retraite populaire, la PREFON ou le Perco) fonctionnent selon ce principe dit de la retraite par capitalisation.

Retraite par répartition

Dans ce système dont le principe repose sur le principe de solidarité entre les générations, l'ensemble des cotisations prélevées sur les actifs au titre de l'assurance vieillesse est utilisé pour payer les pensions des retraités.
On comprendra aisément que l'équilibre de ce système dépend du rapport entre le nombre de personnes cotisants et le nombre de retraités.

Décote

Il s'agit d'une minoration de la pension de retraite lorsque celle-ci est liquidée sans avoir cotisé le nombre de trimestres requis pour obtenir une retraite à taux plein.

Dans ce cadre, il convient d'accumuler :

  • 160 trimestres soit 40 années de cotisation au global pour les personnes nées avant 1949
  • 161 trimestres pour les personnes nées en 1949 et liquidant leur retraite en 2009 et après
  • 162 pour la génération née en 1950
  • 163 trimestres pour la génération née en 1951
  • 164 pour les générations nées à partir de 1952 ...

En ce qui concerne la retraite de base du régime général, il convient de calculer le nombre de trimestres manquants pour l'assuré social. Deux simulations sont alors effectuées : une tenant compte du nombre de trimestres qui manque pour atteindre la durée d'assurance requise. La seconde prend en compte le nombre de trimestres qui sépare l'assuré social de l'âge automatique du taux plein (de 65 à 67 ans). Seule la solution la plus avantageuse pour l'assuré sera retenue.

La décote applicable à chaque trimestre manquant variera de 2 % pour les assurés nés en 1947 et 1,25 % pour ceux nés après 1952. Une décote maximale est aussi fixée, également variable en fonction de l'année de naissance : 25 % pour les assurés sociaux nés en 1952 et après, soit le quart de la retraite à taux plein.

Ainsi, une décote de 25 % signifie que la retraite de base correspondra à 37,5 % du salaire moyen de référence au lieu de 50 % dans le cas d'une retraite prise à taux plein.

Epargne retraite

L'appellation "Epargne-retraite" regroupe toutes les catégories de produits d'épargne dédiés à la retraite (à titre d'exemples, la Préfon, les contrats Madelin, le PERP, le Perco...).

Epargner pendant la période d'activité professionnelle pour se constituer un complément de retraite indispensable va devenir de plus en plus nécessaire pour compenser les risques de pension insuffisante. Un Conseil de Boursedescredits.com : mieux vaut débuter son épargne tôt, le faire de la bonne façon et aussi sur des produits d'épargne sélectionnés.

Espérance de vie

Il s'agit de la probabilité statistique de vivre un certain nombre d'années à la naissance ou à un âge donné. En France, l'espérance de vie à la naissance n'a cessé d'augmenter entre 1950 et 2009, passant de 69,2 années pour les femmes et 63,4 années pour les hommes en 1950 à 84,5 années pour les femmes et 77,8 années pour les hommes en 2009.

Indexation des retraites

Depuis la loi dite Balladur de 1993, les retraites du régime général sont indexés sur l'évolution des prix à la consommation (hors tabac).

Pension de réversion

Pension versée au conjoint survivant d'un couple dont l'autre conjoint est décédé et qui correspond à une fraction de la pension dont il bénéficiait ou aurait bénéficié. Tous les régimes de retraite versent des pensions de réversion, selon différents taux et sous certaines conditions variables.

Plafond

Il s'agit de la limite maximale pour évaluer les cotisations d'assurance vieillesse dans le régime général des salariés. Les cotisations sont ainsi plafonnées et le plafond détermine aussi le montant maximum possible de la retraite de base des salariés, hors intégration d'éventuelle surcote. Celui ci est égal à la moitié du plafond annuel de la Sécurité sociale de l'année où l'on décide de liquider ses droits à la retraite.

Le plafond mensuel de la Sécurité sociale, applicable aux rémunérations ou gains versés au cours de 2011 passe à 2 946 euros, contre 2 885 euros en 2010.

RAFP

Dans le cadre de la réforme des retraites de 2003, un régime de Retraite Additionnel de la Fonction Publique a vu le jour. Il s'agit d'un système de retraite additionnel obligatoire par points a mis en place dès 2005.

Dans ce cadre, près de 4,7 millions de fonctionnaires et plus de 44 000 employeurs publics ou employant des fonctionnaires cotisent chaque année sur les rémunérations accessoires : primes, indemnités et heures supplémentaires. Ainsi le régime de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique vise à se constituer un complément de retraite pour les fonctionnaires titulaires.

Réforme Balladur :

En 1993, constatant la dégradation du déficit du financement du système de retraite, le Ministre Edouard Balladur prend l'initiative de trois mesures d'importance concernant :

  • Un allongement progressif de la durée de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein de 37,5 années à 40 années.
  • La base de calcul de la pension, se fera sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10 meilleures.
  • La revalorisation de la pension sera indexée sur l'évolution des prix et plus à partir de l'évolution générale des salaires.
  • Il est à souligner que les salariés des régimes spéciaux et de la fonction publique n'étaient pas intégrés à cette réforme, et uniquement les régimes suivants :
  • le régime général des salariés(CNAVTS),
  • le régime de base des salariés agricoles,
  • le régime de base des artisans, géré par des caisses dépendant de la CANCAVA,
  • le régime de base des industriels et commerçants géré par les caisses relevant de l'ORGANIC. 

Réforme Fillon

La loi du 21 août 2003 porte une réforme du régime des retraites de base conduite par le Ministre des Affaires sociales François Fillon et notamment sur :

  • l'allongement de la durée de cotisation,
  • des incitations à l'activité des « seniors » par la mise en place d'une surcote

Dans ce cadre, les assurés qui continuent de travailler après 60 ans (+4 mois au 1er juillet 2011 et 4 mois par an en plus avec comme échéance 62 ans d'ici à 2018) au-delà de la durée d'assurance nécessaire pour une retraite à taux plein bénéficient d'une majoration de la pension de retraite de base.

  • l'instauration d'un dispositif de longue carrière permettant aux salariés ayant débuté à travailler avant 17 ans et cotisé 8 trimestres de plus que la durée légale exigée pour bénéficier d'une retraite à taux plein de pouvoir liquider leur retraite avant l'atteinte des 60 ans.
  • la mise en place de nouveaux dispositifs d'épargne retraite : le Plan d'épargne retraite populaire (PERP), le Plan d'épargne pour la retraite collectif (PERCO) et le plan d'épargne retraite d'entreprise.
  • l'alignement du régime de retraite du secteur public sur celui du privé. La durée de cotisation et la méthode de calcul pour la revalorisation annuelle des pensions deviennent semblables.

Cependant, le calcul de la pension du régime des fonctionnaires demeure sur la base des six derniers mois de salaire.

Régime

Le terme de régime se définit comme un Dispositif de retraite obéissant à des règles communes et couvrant une population spécifique, même si les différentes réformes conduites visent leur rapprochement. Les régimes suivants coexistent :

  • Le régime général de la sécurité sociale qui régit la retraite des salariés de l'industrie, du commerce et des services du secteur privé.
  • Le régime de base est le premier niveau de retraite obligatoire. Le régime de base du régime général des salariés est géré par la CNAVTS (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse des Travailleurs Salariés).
  • Les régimes complémentaires obligatoires complètent le régime de base : Arrco pour tous les salariés, Agirc pour les salariés cadres, Ircantec pour les agents non titulaires de l'Etat et des collectivités publiques
  • Les régimes de retraite de la fonction publique portent sur les agents titulaires de l'Etat (civils, militaires et magistrats), et les agents titulaires des collectivités locales et des établissements publics administratifs et hospitaliers. A noter que les fonctionnaires ayant moins de 15 ans d'activité de service public dépendent du régime général de la Sécurité sociale (CNAV) pour leur retraite de base, et de l'IRCANTEC pour leur retraite complémentaire.
  • Les régimes spéciaux couvrent encore certaines catégories particulières de salariés du secteur public ou parapublic (salariés de la SNCF, des clercs et employés de notaire, des ouvriers de l'Etat...).Le système comprend également de nombreux autres régimes dit « spéciaux » : le régime des marins et inscrits maritimes, le régime des mines, de la RATP, d'EDF-GDF, de la Banque de France, de l'Assemblée nationale, du Sénat, le régime des ministres du culte,
  • Les régimes des non-salariés (artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs) concernent à peine 10% de la population active.

Retraite dite chapeau

Il s'agit d'un régime de retraite complémentaire, qui assure une rémunération garantie à certains de salariés, cadres supérieurs et cadres dirigeants, pendant toute la durée de leur retraite, en supplément des autres régimes de retraite.

Retraite de base 

Il s'agit de la pension de retraite correspondant au régime de base des salariés du commerce, de l'industrie et des services. Versée par la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse des salariés, son montant dépend du nombre d'années de cotisations, du salaire annuel moyen du salarié et de l'âge de prise de la retraite.

Formule de calcul de la retraite de base :

 [Salaire annuel moyen x Taux x Nombre de trimestres d'assurance]

_____________________________________________________________________________________
                               durée de référence

La retraite pleine est versée lorsque le salarié a cotisé pendant une durée d'assurance (ou de référence) fonction de son année de naissance. Le salaire annuel moyen pris en compte dépend de l'année de naissance (de 10 aux 25 meilleures années), dans la limite du plafond de la Sécurité sociale. Le taux maximum, dit "taux plein", est de 50%.

Salaire annuel moyen :

Salaire servant au calcul de la retraite de base et correspondant à la moyenne des 25 meilleurs salaires annuels pris en compte à concurrence du plafond de la sécurité sociale.

Taux de cotisation :

Le taux de cotisation s'applique à l'assiette de cotisations (le salaire brut ou une fraction de celui-ci) pour le calcul des cotisations retraite.

Taux de remplacement :

Le taux de remplacement est le rapport entre le montant net de la retraite mensuelle et le montant net du dernier salaire. Le taux de remplacement est un bon indicateur de la perte de revenu quand on prend sa retraite.
 

Pour aller plus loin :

 

Comparer gratuitement les rachats de crédits

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans