Comment vendre un bien immobilier ?

Comment vendre un bien immobilier ?

BoursedesCrédits se propose ici de faire le point en qui concerne la bonne démarche à suivre pour réussir la vente de son bien immobilier. 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Estimer le prix de vente de votre bien immobilier

Tout d'abord, il faut procéder à l'évaluation des biens immobiliers et expertises immobilières. Il est préférable de connaître les prix du marché avant de s'aventurer dans une vente immobilière. Vous trouverez des estimations ainsi que le prix du m² de votre région, département ou ville en ligne, par exemple sur le site des Notaires de France. Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour estimer le prix de vente d'un logement. Les notaires ainsi que les agences proposent ce service.  

Etablir le diagnostic du bien

Il est obligatoire de fournir un certain nombre de documents lors de la vente d'un bien immobilier. Cette étape peut s'apparenter à un diagnostic technique, il varie en fonction du type de bien vendu (ancien ou neuf). Toutefois, des diagnostics demeurent obligatoires quel que soit le bien mis en vente : le risque d'exposition au plomb, l'état d'amiante, la présence de termites, l'état de l'installation intérieure de gaz et d'électricité, les risques naturels et technologiques, la pollution des sols, et enfin la performance énergétique. Ces processus doivent être réalisés par un diagnostiqueur certifié par un organisme accrédité dans le domaine de la construction.

Valoriser son bien immobilier

Si vous visitiez un bien, vous aimeriez qu'il soit impeccable ? Comme par hasard, les potentiels acquéreurs de votre logement aussi ! Il est essentiel de ne pas négliger cette étape pour que les visiteurs se sentent bien. Prenez le temps de parfaitement nettoyer votre logement. Ensuite, l'environnement doit être le plus neutre possible afin que les visiteurs s'y projettent. Déplacez tout ce qui peut être encombrant pour rendre le logement plus spacieux. Vous pouvez aussi repeindre les murs pour redonner un coup de fraîcheur à votre intérieur. Enfin, les visiteurs seront davantage incités à acheter votre bien s'il n'y a pas de travaux à réaliser, donc mettez la main à la patte. Il vaut mieux dépenser une légère somme pour réaliser quelques travaux et boucler la vente.

Avoir recours à un notaire

La vente d'un bien s'exécute en deux étapes : la signature d'un avant contrat, puis la signature de l'acte authentique. Ce dernier doit obligatoirement être rédigé par un notaire, et atteste de la validité de la vente immobilière. Cependant, si vous souhaitez vous éviter certaines procédures administratives, le notaire a aussi la possibilité de gérer l'ensemble du processus de la vente de votre bien. La vente, elle, se conclura lors du paiement du bien par l'acheteur.

Vendre son bien via une agence immobilière

Soyons clair, une vente immobilière ne s'improvise pas. Si vous n'avez pas envie de vous embarquer dans de longues et complexes procédures, dirigez-vous vers un agent immobilier, plus compétant et professionnel. Ce dernier peut s'occuper de l'estimation de votre bien, et vous conseiller sur la mise en valeur de votre annonce afin d'améliorer sa présentation lors des visites. L'agent immobilier vous guidera jusqu'à la signature de l'acte de vente.

Maintenant, deux choix s'offrent à vous afin de vendre votre bien. D'abord, le mandat simple qui permet au vendeur de confier les clés de son bien à des agences différentes. Puis le mandat exclusif, qui, lui, se vendra dans une seule agence.

La surface loi Carrez

Ce diagnostic sert à informer l'acquéreur de la superficie du lot de copropriété qu'il achète. Elle doit obligatoirement apparaître dans l'acte de vente. Ici, il n'est pas tenu compte des parties dont la hauteur est inférieure à 1m80. Les caves, garages, en emplacements de parking dont la superficie intérieure est inférieure à 8m² ne sont pas soumis à la loi Carrez. Afin de procéder au mesurage, il n'est pas obligatoire d'avoir recours à un professionnel. Toutefois, en raison de la complexité des mesures, cela est vivement conseillé. Ce recours à un professionnel peut aussi éviter de déclarer une fausse superficie, ce qui peut engendrer une réduction de prix pour l'acquéreur. Enfin, en cas d'absence de mention de superficie, la nullité du contrat peut être réclamée par l'acquéreur du bien.

Informer l'acquéreur des servitudes existantes

La servitude est une charge imposée à un bien immobilier pour l'usage ou l'utilité d'un second bien immobilier appartenant à un autre propriétaire. Cette dernière permet un certain respect de l'intimité dans les relations de voisinage et d'améliorer l'utilisation d'un bien (un droit de passage pour accéder à un terrain reculé par exemple). Il existe une multitude de servitudes (continues, discontinues, apparentes, non-apparentes ou occultes).

Si le bien est vendu, il est obligatoirement transmis avec la servitude. Il faut également savoir que les servitudes supportées par un bien déprécient sa valeur. L'acquéreur doit donc en être informé par le vendeur, et l'acte de vente doit les mentionner.

Publication aux hypothèques

A la suite de l'acte de vente définitif, le notaire dispose d'un délai de trois mois pour déposer deux copies conformes de l'acte de vente à la Conservation des Hypothèques. Une des copies est destinée au nouveau propriétaire et l'autre est archivée. Au titre de la publicité foncière, le notaire actualise le fichier immobilier.

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X