Financer un deuxième logement en mettant sa maison en location

Financer un deuxième logement en mettant sa maison en location

Si vous êtes déjà propriétaire et que votre projet est de financer un second bien immobilier, plusieurs options existent et vous devez sélectionner celle qui est adaptée à votre situation et à votre ambition. Dans un premier temps, nombreux sont ceux qui mettent en location leur résidence afin de financer l'achat de leur second logement. Mais d'autres alternatives comme la location-accession peuvent également permettre d'acheter un second logement.

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Mettre sa maison en location plutôt que de la vendre

Si vous êtes déjà propriétaire d'un logement, généralement d'une résidence principale, il existe plusieurs solutions pour disposer de fonds nécessaires pour en acheter un autre. À part la mise en vente de votre bien, une bonne option est de le mettre en location afin d'en tirer un revenu pour l'achat d'un nouveau bien, soit vous pouvez également solliciter un autre prêt immobilier. Il faut aussi tenir compte du fait qu'une résidence principale mise en location devient de fait une résidence secondaire vis-à-vis du fisc notamment.

La mise en location d'un bien immobilier comporte plusieurs avantages par rapport à la vente du bien. Tout d'abord, elle permet de disposer d'un revenu mensuel complémentaire. Les loyers peuvent contribuer à l'amélioration de la retraite ou pour d'autres besoins, comme le paiement de son loyer. La mise en location du bien permet également constituer une solution de réserve dans l'optique d'une vente future du bien en question. C'est le cas de la location meublée qui consiste à concéder un bail locatif d'un an, permettant de donner congé au locataire afin de disposer du bien au moment voulu. La location de son bien est également un bon investissement, notamment si celui-ci est situé dans une localité où le rendement locatif est élevé (banlieue d'une grande agglomération, banlieue dynamique ou quartier excentré). Toutefois, il faut considérer le fait que certaines conditions peuvent empêcher le propriétaire de louer son bien, notamment si celui-ci a été acquis avec un PTZ à part pour des raisons de mutation professionnelle ou de contextes familiaux ou personnels déterminés (divorce, chômage prolongé, décès du conjoint, invalidité)

La location-accession : une autre manière de financer sa deuxième maison

La location-accession est la meilleure manière de mettre en location son bien immobilier tout en le vendant afin de disposer de fonds nécessaires pour l'achat d'un nouveau bien. Par rapport à la location classique, le propriétaire ne disposera plus de son bien à la fin du contrat de location, celui-ci étant cédé au locataire.

Le contrat de location-accession peut concerner tous les types de logements, qu'ils soient à usage professionnel ou d'habitation. Il s'agit d'un achat progressif qui se répartit en deux étapes, dont la première consiste à une location de la propriété, et la seconde concerne l'acquisition du bien par le locataire, qui en devient ainsi le nouveau propriétaire. C'est une des meilleures solutions pour les personnes en primo accession, étant donné que l'opération ne nécessite pas un gros budget. Un apport initial minimum de 5 % du prix d'acquisition est requis pour réaliser l'achat. À la fin de la période de location, le locataire peut lever l'option d'achat contenu dans le contrat, comme il peut aussi décider de se désister. La durée du contrat de location-accession ne peut excéder 3 ans.

Dans la location-accession, le locataire verse une certaine somme au propriétaire, le loyer, qui est, ici appelé indemnité d'occupation. Il verse ainsi un autre montant destiné à l'acquisition du bien. Celui-ci se fera sous forme d'épargne (part acquisitive). Si le locataire décide de ne pas lever l'option d'achat, le propriétaire doit lui reverser entièrement cette épargne qui représente la part acquisitive de l'opération. Les deux parties peuvent ensuite se mettre d'accord sur la signature d'un nouveau bail de location classique. Par contre, si l'option d'achat est levée, la signature d'un acte de vente définitive sera signée entre les deux parties. Dans ce cas, le locataire devient le propriétaire après qu'il ait réglé les restes à payer sur le prix de vente du bien, en dehors de la part acquisitive.

Étant donné qu'il s'agit d'une opération particulière, la location-accession donne lieu à des obligations administratives et légales de la part des deux parties.

>> Pour aller plus loin : 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X