Caution d'adjudication et de bonne fin

Si une entreprise française s'engage à exécuter un contrat proposé par une entreprise étrangère, elle est déclarée adjudicataire, c'est-à-dire bénéficiaire. Mais il peut arriver qu'elle s'avère défaillante.

Pour se prémunir contre ce risque, l'entreprise étrangère demande une caution d'adjudication émise par une banque. En cas de défaillance de l'entreprise française, la banque devra lui verser une indemnité pour réparer son préjudice.

La bonne fin signifie que la banque s'engage à verser une indemnité, le plus souvent forfaitaire, si l'entreprise pour laquelle elle a donné sa caution exécute mal, ou avec retard, son contrat.

La caution d'adjudication et de bonne fin permet à une entreprise, lorsqu'elle veut obtenir un marché public ou privé, de ne pas être tenue de bloquer des fonds de garantie. Elle conserve ainsi la disponibilité de sa trésorerie.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans