Charges à répartir

On appelle charges à répartir des charges survenues durant un exercice, mais qui peuvent être échelonnées sur deux ou plusieurs années.

Jusqu'au 31 décembre 2004, on pouvait imputer dans ce cadre les frais d'émission des emprunts, les frais d'acquisition d'immobilisations, ou encore les charges différées. On les inscrivait à l'actif du bilan.

Depuis le 1er janvier 2005, par application des normes IFRS (International Financial Reporting Standards pour les sociétés cotées), ces charges à répartir ne concernent plus que les frais d'émission des emprunts.

Les autres charges à répartir sont désormais incorporées au coût d'entrée des immobilisations, ou considérées comme des charges de l'exercice en cours.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobiliers

 

 

 

 

Notre fil d'info