Commission d'intervention

La grande majorité des chèques sont traités par chèques-images, et les virements le sont par des moyens électroniques. Lorsqu'un client fait une action déclenchant une alerte, donc une intervention humaine, cela entraîne un surcoût que la banque va lui facturer sous forme de commission d'intervention. Cela peut concerner un chèque sans provision, un chèque illisible ou raturé, l'utilisation excessive de sa carte bancaire, ou le dépassement de son découvert autorisé.

Cette commission d'intervention, dite aussi « de forçage », s'ajoute aux agios. Son montant est toutefois limité par un double plafond, fixé par les dispositions réglementaires de la profession.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans