Coup d'accordéon

Lorsqu'une entreprise a subi des pertes importantes, ses capitaux peuvent être inférieurs à la moitié de son capital social, voire encore inférieurs. Juridiquement, ses fonds propres sont insuffisants, et elle ne peut continuer à exercer. Plutôt que demander au tribunal du Commerce de la déclarer en cessation de paiement, elle peut choisir de restructurer son capital.

Le coup d'accordéon se déroule en deux étapes. Premièrement, la réduction de son capital social. Par exemple, en passant de 2 millions à 1 million. Ensuite, augmentation de son capital par un apport en numéraire des anciens ou nouveaux actionnaires, et compensation de ses créances, ou cession de celles-ci à son banquier ou à une société d'affacturage.

Le plus souvent, ce coup d'accordéon, réduction puis augmentation du capital, est demandé par un repreneur.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info