Coupon

Il est rare aujourd'hui qu'un titre financier soit matérialisé sous forme papier, avec un coupon détachable, qui permet d'encaisser le dividende de l'année. Mais le vocabulaire est resté. On parle donc de coupon pour désigner l'intérêt dû au possesseur du titre, par l'entreprise émettrice. Par exemple, si quelqu'un possède un titre d'une valeur de 100 euros assorti de 7 points d'intérêt, le coupon représente 7 euros.

On parle aussi de détachement de coupon, lorsque l'intérêt est coté à part de l'obligation à laquelle il est attaché ; ou encore de coupon couru, lorsque le coupon ne court plus, c'est-à-dire qu'il est déjà en partie encaissable par quelqu'un. Par exemple, si un titre est mis en vente au 1er juillet, son détenteur peut encaisser 6 mois de dividendes.

 

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info