Currency risk

L'expression anglo-saxonne currency risk se traduit par risque de change. Lorsque les monnaies étaient toutes évaluées en référence à l'étalon-or, leur taux restait fixe dans le temps, sauf en cas de dévaluation décidée par un gouvernement. Aujourd'hui, avec les taux flottants, les opérateurs ne savent jamais à l'avance quelle valeur aura leur monnaie nationale, par rapport à une devise étrangère. Par exemple, quelle valeur aura le dollar par rapport au yen, à l'euro ou au franc suisse, dans un an. C'est ce qu'on appelle le risque de change. Pour s'en prémunir, ils utilisent le plus souvent des options d'achat à terme, à prix ferme.

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobiliers

 

 

 

 

Notre fil d'info