Offre obligatoire

En France, si un actionnaire détient plus de 30 % des droits de vote d'une entreprise cotée, il est tenu de lancer une offre obligatoire sur le reste du capital, sous la forme d'une OPA (offre publique d'achat). Cette réglementation permet aux petits actionnaires de choisir s'ils veulent rester avec cet actionnaire qui dispose d'une minorité de blocage.

Si cet actionnaire acquiert plus de 95 % des droits de vote, il peut ensuite lancer une offre publique de retrait obligatoire, obligeant ainsi les détenteurs des 5 % restant à lui vendre leurs titres.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info