OPR

À la suite d'une OPA ou d'une OPE réussie, un investisseur peut se retrouver propriétaire de plus de 95 % des droits de vote d'une entreprise. Pour éviter les frais et les contraintes imposées par la cotation en Bourse, il peut faire une offre de retrait.

Les petits porteurs, détenant le reliquat de capital flottant dans le public, sont invités à vendre leurs titres, ou peuvent y être contraints. Cette offre est aussi obligatoire dans certains cas, par exemple un changement radical d'activité, l'absorption par son actionnaire de contrôle, ou un changement de statut juridique. Ensuite, l'entreprise est retirée de la cotation.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info