OPRO

À la suite d'une OPA, un groupe d'investisseurs peut détenir plus de 50 % des droits de vote de l'entreprise cible. Il peut alors lancer une offre publique de retrait (OPR), pour inciter les petits porteurs à lui céder leurs titres.

Si ce groupe d'investisseurs devient propriétaire de plus de 95 % des droits de vote, il est obligé de lancer une offre publique de rachat obligatoire (OPRO), à un prix égal ou supérieur à celui de l'OPR. Les actionnaires détenant encore 5 % du capital flottant sont tenus de vendre. Ensuite, le capital est fermé et l'entreprise est retirée de la cotation.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info