Phillips curve

Phillips curve se traduit par courbe de Phillips, du nom de son théoricien anglais.

D'après cette théorie, l'inflation et le chômage sont imbriqués dans une relation stable et inversée. Plus le niveau de chômage est bas, plus les salaires augmentent. Donc les entreprises sont amenées à augmenter leurs prix de vente, alimentant l'inflation. Plus le chômage augmente, plus les salaires baissent, provoquant aussi une baisse du taux d'inflation.

Par la suite, Milton Friedman estima que la courbe de Phillips ne s'appliquait qu'à court terme, et qu'un fort taux de chômage pouvait coexister avec un fort taux d'inflation, ce qui se révéla exact.  

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter sur l'immobilier, la banque et l'assurance

Gérez au mieux votre
argent, faites des économies
et profitez gratuitement
de tous nos bons plans