Prime d'apport, de fusion

Lors d'une opération de fusion-acquisition, les actionnaires de l'entreprise rachetée sont indemnisés par une prime d'apport, qui correspond à la différence entre la valeur nette de leurs actions, et le montant correspondant du capital social.

Par exemple, si la valeur d'émission d'une action est de 100 euros, mais qu'elle est cotée 140, la prime dite de fusion sera de 40 euros minimum par action. Cette prime d'apport est ajoutée aux capitaux propres de l'entreprise, puisque le capital de la société absorbée s'ajoute à celui de la société absorbante.

 

 

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobiliers

 

 

 

 

Notre fil d'info