Prime de risque

Certains titres financiers, comme les bons du Trésor ou les obligations émises par l'État notées AAA, sont théoriquement sans risque. Pour cette raison, leur rémunération est généralement inférieure à celle d'autres titres financiers.

Ces titres sans risque, à échéance de 10 ans minimum, servent de référence à la prime de risque attachée aux autres titres financiers. Plus la société émettrice court un risque de défaillance, plus cette prime sera forte, comme pour les junk bonds (obligations ""pourries"" ou spéculatives, à risque et rendement très élevés).

Pour les titres à risque moyen, cette prime correspond à un supplément de 3 à 6 %, comparé au rendement des obligations d'État.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info