Ratio Cooke

Le ratio Cooke (d'après Peter Cooke, premier président du Comité de Bâle) représentait un ratio prudentiel de solvabilité bancaire.

Ce ratio évaluait les risques liés aux activités des établissements financiers, en établissant un rapport entre les fonds propres et les engagements, pondéré par la solidité des emprunteurs.

Le ratio des fonds propres et quasi-fonds propres, divisés par les engagements, devait être supérieur à 8 %. Les fonds propres, divisés par les engagements, devaient également donner un ratio supérieur à 4 %.

Le ratio Cooke a été remplacé par le ratio McDonough à la suite des accords de Bâle II.  "

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info