Risque de contrepartie

Dans le domaine bancaire et financier, le risque de contrepartie regroupe le risque de crédit (défaillance potentielle de l'emprunteur donc non-remboursement), le risque de livraison (non-réception des titres payés) et le risque de garantie (défaillance de l'organisme tiers qui garantit l'opération).

Dans le domaine de l'assurance, pour prévenir les risques de contrepartie, les assureurs souscrivent des contrats spécifiques auprès de compagnies de réassurance.

Dans le domaine financier, le risque de contrepartie (effondrement du collatéral) est fréquemment couvert par des syndicats bancaires, ou mutualisé à travers des fonds collectifs d'investissement.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobilier

 

 

 

 

Notre fil d'info