Taux de rentabilité exigé par l'actionnaire

Le taux de rentabilité exigé par l'actionnaire est un concept qui a subi diverses évolutions au cours des récentes décennies. Pendant un moment, les actionnaires exigeaient un taux de rentabilité de 15 %.

C'était notamment le cas des grands fonds de pension et des fonds souverains, qui représentent des capitalisations gigantesques, pouvant se déplacer d'un marché à l'autre.

Cette exigence a conduit à créer ou aggraver les crises financières. De nos jours, le taux de rentabilité exigé par l'actionnaire est, plus raisonnablement, le taux de l'argent sans risque, majoré d'une prime de risque d'environ 4 %, selon le marché concerné.

 

 

Comparer gratuitement les crédits immobiliers

 

 

 

 

Notre fil d'info