En 2018, l'épargne solidaire a toujours plus la côte

Mickaël Touré • 11 Juin 2019 • 15:13

Selon le baromètre annuel de Finansol, en 2018, l'épargne solidaire a poursuivi sa progression dans l'hexagone. Des chiffres prometteurs pour l'avenir.

En 2018, l'épargne solidaire a toujours plus la côte

Comme chaque année, l'organisme Finansol a fourni son baromètre de l'épargne solidaire en France pour 2018. Cette étude, publiée en partenariat avec La Croix, permet d'entrevoir les évolutions de ce type de placements dits « éthiques et humanistes ».

Au vu des chiffres annoncés, il semblerait que l'épargne éthique et solidaire ait plus que jamais le vent en poupe.

Pour rappel, ce type d'épargne permet à un particulier de réaliser un placement dans des projets sociaux ou dans le développement d'entreprises sociales.

Crée en 1997, Finansol est l'organisme de référence sur ce type de placement en France. L'association rassemble environ 90 groupes actifs sur le secteur et a permis de labelliser environ 160 placements.

Une hausse de 8.7 % par rapport à 2017

2018 fut donc une année particulièrement favorable pour ce type de placement, qui semble séduire un nombre croissant de Français. Au 31 décembre 2018, Finansol estime que les produits d'épargne solidaire ont récolté 1 milliard d'euros supplémentaires par rapport à 2017.

Ainsi, ce sont quelque 12.56 milliards d'euros qui ont été investis dans l'épargne solidaire sur la période. Contre 11.5 milliards en 2017. Les financements solidaires augmentent également. Ils passent de 352.4 millions en 2017 à 367.4 millions en fin d'année dernière.

Ces placements permettent également à leurs détenteurs de reverser directement à des associations une partie ou l'entièreté des intérêts générés. Ce sont ainsi 4.1 millions d'euros qui ont été versés à des associations sous la forme de dons.

Finansol surpris d'une telle augmentation

Dans les faits, Finansol estime que ces financements ont permis de créer ou de maintenir 48 000 emplois. Ils auraient également permis de reloger plus de 3000 personnes et d'approvisionner en énergie renouvelable 22 600 foyers.

Selon le directeur de Finansol, Patrick Sapy cette hausse, la plus forte depuis 2011, a « surpris » l'association. Il estime notamment que 2018 fut une année particulière en raison de « vents assez contraires avec la suppression de l'ISF, donc potentiellement de l'épargne en moins, et les marchés financiers qui se rétractent ».

Bien évidemment, il se réjouit d'une telle augmentation : « L'année 2018 ayant été assez particulière, notamment sur le plan des indices financiers, pour nous, c'est un excellent résultat qui témoigne d'une bonne solidité et d'une bonne résistance de la finance solidaire »

Frédéric Fourrier, le responsable de l'Observatoire de la finance solidaire chez Finansol explique quant à lui que « l'effet souscription a permis une hausse des encours [...] les investisseurs institutionnels ont plus que compensé la baisse relative des particuliers au capital des entreprises solidaires ».

 Il insiste par ailleurs sur la hausse « particulièrement importante de l'épargne collectée par les entreprises solidaires avec un montant total de 651,3 millions d'euros, en hausse de 16,8% »

Un produit encore marginal

Pour autant, pas question de s'enflammer chez Finansol. Bien que les avancées soient palpables, ces produits d'épargnes restent encore largement marginaux en France.

Bien qu'elle atteigne les 5000 milliards d'euros, la part de l'épargne solidaire dans le patrimoine financier des Français ne représente en réalité que 0.25 %. Ainsi, Patrick Sapy annonce que Finansol n'a pas encore atteint son objectif : « Notre objectif affiché depuis plusieurs années est d'atteindre au moins les 1% », conscient du challenge, il se dit néanmoins « certain que nous allons nous en rapprocher dans les prochaines années »

Au vu des derniers chiffres, sa confiance pourrait bien être récompensée dans les années à venir...

>> À lire également

L'épargne solidaire poursuit sa progression en 2017 en France

Comment investir dans l'épargne solidaire ?

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les placements

Notre fil d'info