Achat immobilier : les citadins investissent la campagne

Lisa Niquet • 26 Avril 2019 • 10:52

C'est une tendance planétaire, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à délaisser la ville pour la campagne, d'après l'étude d'HSBC « Beyond the Bricks » dévoilée le 24 avril. Pour un air plus pur et un rythme de vie plus serein, nombreux sont prêts à déménager.

Achat immobilier : les citadins investissent la campagneLes propriétaires quittent la ville pour la campagne.

Ils abandonnent la ville au profit de la verdure. L'enquête « The Pollution Solution », dont les résultats ont été publiés le 24 avril, démontre que la part de propriétaire quittant la ville pour aller habiter à la campagne s'élève. Pour cause, le rythme de vie stressant et le cadre de vie agité en zone rurale.

Un propriétaire sur dix abandonne la ville pour la campagne

Ils sont 12 % à avoir quitté le centre urbain pour les agglomérations périphériques, soit plus d'une personne sur dix, d'après l'étude « The Pollution Solution », réalisée de novembre à décembre 2018. L'opportunité d'exercer le télétravail facilite cette décision.

D'après les avis de 12 000 propriétaires de plus de 20 ans, recueillis en ligne, à travers dix pays, une personne sur dix quitte la ville pour acheter en campagne. Les états concernés sont, l'Australie, le Royaume-Uni, le Canada, les États-Unis, le Mexique, la France, les Émirats Arabes Unis, Singapour, la Malaisie et Taïwan.

Facteur décisif pour la moitié des propriétaires dans le monde, le progrès technologique et le développement des réseaux de transports, contre 36 % en France. Pour 17 %, ils veulent échapper au stress généré par la vie urbaine et 14 % fuient la pollution grandissante des villes.

Les Français veulent échapper au stress, à l'agitation et à la pollution

Pourtant, en France, plus de la moitié des sondés (58 %) sont décidés par la vie mouvementée en milieu rural. C'est bien plus que la moyenne mondiale, à savoir 21 %. Pour 40 %, les Français affirment chercher une meilleure hygiène de vie et 43 % désirent un cadre de vie plus sûr pour eux et pour leur famille, ce sont 10 points de plus que la moyenne mondiale.

Aussi, un tiers des propriétaires français invoquent l'argument de la pollution (32 %), soit bien plus que la moyenne mondiale. En effet, la France se situe en deuxième position, juste derrière le Mexique (33 %), tandis que les Britanniques ne citent la pollution que pour 13 %.

Par ailleurs, 36 % des Français interrogés espèrent y trouver un meilleur cadre de vie pour éduquer leurs enfants. L'épanouissement familial est un critère majeur pour beaucoup. Le milieu rural est perçu comme une occasion plus favorable de fonder une famille.

>> À lire également :

Estimation logement : Bercy va dévoiler sa base de données

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info