Assurance emprunteur : à qui s'adresse la convention AERAS ?

Luigi Delmet • 03 Avril 2020 • 14:52

Si des antécédents médicaux vous empêchent d'obtenir une assurance emprunteur, la convention AERAS peut vous aider.

Assurance emprunteur : à qui s'adresse la convention AERAS ?La convention AERAS est entrée en vigueur en 2007 - © Marcelo Leal

Lors de la souscription d'une assurance emprunteur, pour un prêt immobilier mais pas seulement, il vous faudra, au moment de votre demande, remplir un questionnaire de santé.

Si, malheureusement, vous souffrez ou avez souffert par le passé d'un problème grave de santé, une surprime peut vous être appliquée, ou votre demande peut tout simplement être rejetée par l'assureur. C'est donc pour lutter contre l'exclusion des personnes fragiles qu'existe la convention AERAS (s'assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé).

Signée par les professionnels du secteur et entrée en vigueur en 2007, cette convention permet donc aux personnes avec des problèmes de santé d'accéder à un contrat d'assurance.

Comment bénéficier de la convention AERAS ?

Pour profiter de ce dispositif, vous devez d'abord vous adresser à un établissement signataire de cette convention. Une fois votre demande déposée, votre dossier sera examiné par un service médical spécialisé et vous obtiendrez une réponse. L'assureur peut accepter en vous imposant une surprime, mais en cas de refus répété, vous pouvez faire appel à la commission de médiation d'AERAS qui traitera votre réclamation.

Pourquoi passer par un courtier en cas de risque aggravé de santé ?

En passant par un courtier comme BoursedesCrédits, vous serez accompagné par un spécialiste pour votre demande d'assurance. Nos experts en la matière vous guideront et vous orienteront vers la solution la plus bénéfique dans votre situation.

N'hésitez pas à simuler, gratuitement et sans engagement, votre assurance emprunteur sur notre site et à nous contacter pour plus d'informations.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info