Assurance emprunteur : les assureurs se préparent à la fin du questionnaire de santé

La Rédaction • 24 Mai 2022 • 17:43

Alors que la fin des questionnaires de santé pour les crédits immobiliers de moins de 200 000 euros est prévue pour le 1er juin, les assureurs se préparent à cette mini-révolution.

Assurance emprunteur : les assureurs se préparent à la fin du questionnaire de santé

Plus que quelques jours avant que les modifications en matière d'assurance emprunteur soient actées. Outre la résiliation à tout moment du contrat d'assurance de prêt, la fin des questionnaires de santé pour les crédits immobiliers de moins de 200 000 euros est également particulièrement attendue.

Plus de concurrence = hausse des prix ?

Pour les assureurs, cette mesure constitue un changement majeur et rime surtout avec une concurrence accrue. Bien que la mesure doit acter la fin du quasi-monopole des banques sur l'assurance emprunteur, elle demandera également de l'adaptation pour les assureurs alternatifs.

En effet, ces derniers devront mutualiser les risques et cela passera certainement par une augmentation des tarifs, même pour les personnes en bonne santé. Certains experts, comme le comparateur Magnolia.fr, tablent ainsi sur une augmentation de 8 à 25 % des prix pour les crédits inférieurs à 200 000 euros.

Des alternatives possibles ?

Afin de trouver une solution, les assureurs planchent donc sur plusieurs scénarios. Le premier, déjà évoqué, se traduirait donc par une hausse des prix, ce qui pourrait rebuter plus d'un acheteur.

Certains acteurs se refusent à augmenter les prix et un second scénario envisage qu'une minorité de ces assureurs prennent le risque de ne plus assurer les emprunteurs concernés par les crédits de moins de 200 000, quitte à faire une croix sur près de la moitié du marché.

Enfin, un troisième scénario émerge et pourrait se matérialiser par l'arrivée sur le marché de nouvelles offres, prenant en compte d'autres critères, comme l'âge, le tabagisme ou la pratique d'un sport à risque.

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info