Assurance vie : comment obtenir une avance ?

Thomas Saint-Antonin • 20 Mars 2018 • 12:19

A certaines périodes, le besoin en liquidités se fait cruellement ressentir. Pour y remédier, une alternative existe, vous pouvez bénéficier d'une avance de la part de votre assureur sur votre contrat d'assurance vie.

Assurance vie : comment obtenir une avance ?

Ponctionner son contrat d'assurance vie ou souscrire un crédit à la consommation paraissent être les deux options les plus judicieuses lorsque vous êtes en difficulté financière. Pourtant, une pratique de plus en plus répandue, l'avance accordée par votre assureur, peut être la solution à vos problèmes.

Cette avance peut être assimilée à un prêt accordé par votre assureur contre des intérêts sur une période de trois ans au maximum. Après l'envoi du formulaire d'avance, vous recevrez les fonds sous quelques jours. L'avantage de cette avance est qu'elle permet de disposer de capitaux sans être considérée fiscalement comme un retrait. De ce fait, cette opération n'est soumise à aucune taxation.

Si vous n'avez pas remboursé l'avance accordée par votre assureur à la date convenue, ce dernier peut effectuer un retrait automatique sur votre contrat. Aussi, les conditions d'obtention de cette avance varient selon les établissements. La plupart du temps, l'avance ne dépasse pas 80% de l'épargne investie sur le fonds en euros.

Toutefois, il est déconseillé de se tourner vers l'avance si vous n'êtes pas sûr de pouvoir la rembourser rapidement et en totalité, ou si votre contrat vie est en moins-value. Si vous vous retrouvez dans cette situation, privilégiez le retrait partiel pour éviter le coût de l'avance qui, à terme, risque de s'avérer important.

Un taux d'intérêt moyen de 4%

Le taux d'intérêt de l'avance est déterminé au début de chaque année civile. Il est au moins égal au rendement du fonds en euros de l'exercice précédent, majoré d'un ou deux points.

Mais que devrez-vous réellement payer ? Votre épargne placée sur le contrat d'assurance vie étant toujours rémunérée, vous ne supporterez que la différence entre le coût du prêt et la rémunération de votre contrat. En aucun cas, vous n'aurez à régler la totalité du coût de l'avance, soit un taux de 4% en moyenne.

Exemple : votre assureur vous octroie une avance de 100.000 € facturée 4%, soit 4.000 €. Imaginons un rendement du fonds en euros de 2%, soit 2.000€. Le montant réel que vous devrez régler s'élève à seulement 2.000€. Et non les 4.000€ de départ, cela est bien plus avantageux qu'un crédit à la consommation.

De nombreux avantages

Avant l'âge de 70 ans, vous disposez d'un abattement de 152.500 € puis un taux forfaitaire de 20% et 31,25%. Si vous avez plus de 70 ans et que votre contrat d'assurance vie a été alimenté avant cet âge-là, l'avance permet d'éviter le changement du traitement fiscal à la transmission des capitaux lors de votre décès.

Enfin, l'avance peut vous faire éviter le PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 12,8% sur les intérêts générés par de nouveaux versements effectués après le 27 septembre 2017.

>> A lire aussi > Assurance vie : Un bilan bien plus positif que prévu en 2017

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les assurances de prêt

Notre fil d'info