Les astuces pour dénicher un logement à Nantes

Etienne Nicolas • 27 Avril 2018 • 14:28

Sixième ville la plus peuplée de France, Nantes rencontre une inflation immobilière de 6% par rapport à l'an dernier. BoursedesCrédits vous propose quelques astuces pour votre prochaine acquisition immobilière.

Les astuces pour dénicher un logement à Nantes

Le stock de logements y est restreint et les ventes se réalisent très vite. Il est rare que les biens restent plus d'un mois en agence. Ils sont encore plus prisés en centre-ville, où les acheteurs ne négocient même pas.

Pour les primo-accédants, il faudra compter un budget d'au moins 2000 euros le mètre à moins de chercher dans le nord de la ville ou bien à Saint-Herblain, à l'ouest de Nantes. Le centre-ville demeure plus coûteux avec un minimum de 3 000 euros le mètre carré (agence Saint Pasquier-Pichelin). Ce qui représente la somme de 160 000 euros pour 50 m², qu'il s'agisse des deux ou trois-pièces. Proche du centre commercial Paridis, au nord-est de Nantes, l'offre est semblable à condition que le bien soit proche du tramway et en bon état. Les logements neufs peuvent être une solution grâce aux aides de la métropole qui permettent à certains ménages de se loger à l'est et au nord à 40% sous le prix du marché.

Des ventes express

Les particuliers qui souhaitent devenir propriétaires pour la seconde fois devront prévoir entre 300 000 et 410 000 euros de budget. Les appartements, autrefois boudés, sont vendus rapidement à un prix plus élevé qu'il y a quelques années ; notamment dans le quartier du Parc de Procé. Les biens variant de 100 à 110 m² se vendent en peu de visites. Les maisons proches du centre sont les plus coûteuses, à condition que l'accès à pied jusqu'au centre-ville soit rapide. Il faut compter au moins 450 000 euros pour ce type de biens. Avec un terrain moyen et une surface de plus de 150 m², les prix grimpent aux alentours de 650 000 euros (agence OptimHome).

Du fait d'un rendement décevant des petites surfaces, les investisseurs devront opter pour des surfaces familiales. Le loyer d'un 90 m² se loue 1 500 euros par mois pour un investissement d'environ 380 000 euros : soit une rentabilité de 4.8%. Le meilleur rendement se trouve dans les quelques immeubles de la ville. S'ils se font rare, on en trouve Rue Léon-Say ou proche de l'hôpital Saint-Jacques (Agence Directe). Une hausse de leur rendement est à prévoir lors de la prochaine hausse des loyers.

 >> A lire aussi > Nantes : premier logement social construit par un robot-imprimante 3D

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info