Banques : les règles sur le crédit assouplies par l'Autorité bancaire européenne

Mickaël Touré • 26 Mars 2020 • 16:01

Afin d'éviter que les emprunteurs ne soient fragilisés par la crise en cours, l'Autorité bancaire européenne a annoncé, mercredi, autoriser les établissements bancaires à assouplir les règles prudentielles sur les crédits.

Banques : les règles sur le crédit assouplies par l'Autorité bancaire européenne

Bonne nouvelle pour les emprunteurs. Afin d'éviter que certains d'entre eux ne soient automatiquement considérés comme défaillants, l'Autorité bancaire européenne a annoncé qu'elle soutient les mesures prises par les gouvernements sous la forme d'un moratoire général.  À travers un communiqué, elle appelle ainsi à « de la flexibilité et du pragmatisme dans l'application du cadre de prudence ».

Vers plus de flexibilité

Concrètement, l'Autorité bancaire européenne incite les banques à se montrer plus compréhensives envers les emprunteurs. Elle indique notamment que les reports d'échéances de prêts, lorsqu'ils sont liés à des initiatives législatives et qu'ils concernent tous les emprunteurs, « ne mèneront pas à une classification automatique en défaut ».

Elle ajoute « qu'« une évaluation individuelle de la capacité de remboursement devrait être privilégiée ». Néanmoins, ces recommandations de l'« ABE » s'accompagnent également de quelques mises en garde.  

Agir dans l'intérêt du consommateur

Comme elle le souligne dans son communiqué, la mise en place des nouvelles règles appelée « IFRS 9 » devra se faire « avec un certain degré de jugement ». En effet, il s'agit de faire une distinction stricte entre les ménages fragilisés temporairement par la crise et capables d'y faire face sur le long-terme, et ceux qui seront « peu susceptibles de restaurer leur solvabilité ».

L'ABE souhaite ainsi que les consommateurs restent conscients des conséquences liées à la prise de telles mesures. Elle appelle ainsi les établissements de crédit à agir dans l'intérêt des consommateurs.  

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info