BNP Paribas se lance dans une solution de paiement alternative au chèque de banque

Jacques-Olivier Busi • 30 Novembre 2016 • 11:24

Le groupe BNP Paribas a annoncé, mardi, son association avec la fintech Paycar, spécialisée dans le paiement sécurisé des véhicules d'occasion. La banque a participé à la première levée de fonds de la start-up pour proposer un service de paiement alternatif au chèque de banque.

BNP Paribas se lance dans une solution de paiement alternative au chèque de banqueCette solution est disponible soit en ligne sur un site web, soit sur une application mobile.

Une première levée de fonds à hauteur de 1,3 millions d'euros, auprès de BNP Paribas. La start-up Paycar est donc soutenue dans son développement par le groupe bancaire pour accélérer sa mutation. Fondée en mars 2015, elle est incubée depuis le début de l'année au sein de l'Accélérateur Fintech créé par l'Atelier, la cellule de développement technologique parrainée BNP Paribas.

Dans le détail, Paycar est une solution de paiement sécurisée pour l'achat et la vente de voitures d'occasion entre particuliers. Cette innovation répond aux mauvaises expériences enregistrées par ses deux fondateurs Vincent Marty-Lavauzelle et Mike Waldman. Ils ont ainsi décidé de lancer une alternative au chèque de banque. "Notre objectif est d'imposer à terme Paycar comme un standard de paiement pour tous les véhicules d'occasion", précise Vincent Marty-Lavauzelle.

Cette solution est disponible soit en ligne sur un site web, soit sur une application mobile. Elle permet à l'acheteur, sous conditions préalables, de provisionner son compte Paycar avec la somme correspondante à l'achat de la voiture d'occasion. Le jour de la transaction, il lui suffit de transférer l'argent sur le compte du vendeur via son smartphone. Une opération qui a un coût : 40 euros par transactions jusqu'à 100.000 euros.

BNP Paribas veut se "préparer à la digitalisation du chèque de banque"

Cette levée de fonds auprès de BNP Paribas est la suite logique des quatre mois pendant lesquels la start-up a bénéficié d'un programme d'accompagnement par la banque. Paycar a ainsi peaufiné des thématiques essentielles : cybersécurité, expérience client, risques et conformité, assurance et paiement. Un rapprochement qui a permis "d'identifier la zone de valeurs communes et les nombreuses opportunités pour l'ensemble du groupe", précise un communiqué de BNP Paribas.

Notre investissement a un double objectif : aider Paycar à se développer commercialement et nous préparer à la digitalisation du chèque de banque.

Jacques d'Estais, directeur général adjoint et responsable international Financial Services BNP Paribas

En effet, l'investissement est issu des trois entités du groupe : la banque de détail en France, BNP Paribas Cardif et BNP Paribas Personal Finance (Cetelem). L'objectif est de proposer des crédits auto via Cetelem ou des assurances auto via Cardif aux usagers de Paycar au moment de l'achat d'un véhicule d'occasion. Pourtant, la banque n'est pas la seule à avoir anticipé cette digitalisation du chèque de banque puisque le groupe BPCE, via S-Money, a racheté Depopass, concurrent de Paycar.

>> A lire également : BNP Paribas innove en lançant son "Offre Globale Auto"

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les banques en ligne

Notre fil d'info