Quels sont les bons plans du marché immobilier lyonnais ?

Timothée Talbi • 16 Avril 2018 • 17:04

Deuxième aire urbaine française juste derrière Paris avec plus de deux millions d'habitants, Lyon est un pôle qui connaît un dynamisme certain depuis plusieurs décennies. Si les prix de son marché immobilier demeurent abordables par rapport au rang national de la ville, ceux-ci vont être amenés à fortement augmenter dans les années à venir.

Quels sont les bons plans du marché immobilier lyonnais ?Le marché de l'immobilier lyonnais propose des offres avantageuses aussi bien pour les primo et secundo-accédants que pour les investisseurs

L'actualité récente de l'immobilier français a beaucoup évoqué l'inflation élevée des prix de l'immobilier bordelais qui approchait celle plus constante des logements parisiens. À cet égard, Lyon, troisième ville de France après la capitale et Marseille, connaît également une hausse importante de 6% des prix de ses logements. Très prisée par les étudiants, ses différents quartiers recèlent chacun de biens immobiliers adaptés selon le profil des acquéreurs.

Des zones spécifiques en fonction du statut

Pour les primo-accédants, les arrondissements du sud de Lyon sont à privilégier avec une attention particulière pour les logements construits à partir de la fin des Trente Glorieuses et jusqu'à la fin du XXème siècle. Toutefois, au-delà des VIIème et VIIIème arrondissements, il est également possible de s'orienter vers ceux situés plus à l'ouest comme le IXème, voire le Vème. Pour les secteurs de Gerland ou de Villeurbanne, il faut ainsi compter entre 100.000 et 200.000 euros pour un deux-pièces. Pour ce qui est du neuf, les prix au mètre carré peuvent hausser de 50% en revanche et s'établir dans une fourchette plafonnée allant de 2.800 à 3.600 euros, ce qui demeure inférieur de 20% aux prix pratiqués sur le marché. En cas d'éligibilité au prêt à taux zéro, la ville de Lyon débloque plus de 1.000 primes oscillant entre 2.000 et 5.000 euros à destination des acquéreurs concernés. 

Les particuliers s'apprêtant à devenir propriétaire pour la deuxième fois peuvent se permettre de projeter leurs recherches dans les arrondissements plus centraux de Lyon moyennant un budget aux alentours d'un demi-million d'euros. En effet, dans le vieux Lyon, le prix du mètre carré se concentre entre 3.000 et 4.000 euros mais dans des quartiers entre la Saône et le Rhône tels que Presqu'île ou Perrache, ce même prix tend vers les 5.000, voire 6.000 euros. Très touchés par l'inflation, ces quartiers contiennent surtout des logements anciens, datant des XVIIIème et XIXème siècles, qui sont en plus assez vastes avec entre quatre et cinq pièces.

Si le projet envisagé est un investissement, mieux vaut cibler les parties septentrionale et orientale de Lyon dont les arrondissements regorgent de deux-pièces à rénover pour un coût d'acquisition aux alentours de 150.000 euros. Dans le quartier de la gare Part-Dieu, le prix moyen du mètre carré s'élève à 4.000 euros.

En revanche, il est important de prendre en considération le durcissement de la réglementation lyonnaise relative à la mise en location de biens immobiliers. Depuis deux mois, une annonce doit contenir un numéro d'immatriculation fourni par la mairie de Lyon et pour une surface inférieure à 60 mètres carrés, une autorisation de meublé touristique doit être délivrée et renouvelée tous les neuf ans le cas échéant.

>> Pour aller plus loin : A Lyon, les prix des appartements continuent de flamber

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobilier

Notre fil d'info

Les Cookies nous aident à optimiser voter expérience en ligne. Ils sont aussi utilisés à des fins statistiques, pour les réseaux sociaux, pour s’assurer de la qualité, ainsi qu’à des fins marketing avec nos partenaires. En continuant, vous acceptez cela. Vous pouvez en apprendre davantage en cliquant ici

X