EN IMAGES. A vendre : appartements contemporains dans les tubes d'égouts d'Hong Kong

Thomas Saint-Antonin • 16 Avril 2018 • 12:18

Cette semaine, BoursedesCrédits vous emmène à 10.000 kilomètres de Paris, dans la mégalopole d'Hong Kong, à la découverte de l'OPod, un logement totalement insolite et accessible de 9m², dans une mégalopole ou le prix du mètre carré moyen dépasse les 13.000 €.

EN IMAGES. A vendre : appartements contemporains dans les tubes d'égouts d'Hong KongUne habitation d'un nouveau genre prend place dans les rues d'Hong Kong

Au coeur d'une ville confrontée à une densité urbaine sans précédent, un architecte a décidé de prendre les choses en mains. Pourquoi ne pas construire des habitations empilées les unes sur les autres puisqu'il n'y a plus d'espaces libres au sol ? Le projet de ce grand ambitieux consiste à aménager des tubes d'égouts pour les transformer en habitation totalement autonome de 9m², son nom, OPod.

150.000 € du mètre carré

Hong Kong subit aujourd'hui une spéculation immobilière extrêmement effrayante. Il est relativement normal pour un travailleur précaire d'habiter dans un appartement de 3m², ou le fait de s'allonger est déjà une épreuve. De leur côté, les prix du mètre carré peuvent s'envoler jusqu'à 150.000 € pour les villas les plus luxueuses de la ville et les inégalités ne cessent de se creuser entre les élites du pays et les salaires les plus modestes.

Wifi et climatisation à disposition

C'est dans ce contexte de mal logement saisissant que l'OPod a vu le jour, une habitation d'un nouveau genre aménagée dans des cylindres d'égouts. Ces tubes de béton de 2,5 mètres de diamètre habituellement dédiés à l'évacuation des eaux, sont réhabilités en appartements équipés de 9m², dans un esprit contemporain et chaleureux. A l'intérieur d'un bien de ce type, prennent place, douche, toilettes, une mini cuisine ainsi qu'un salon qui se transforme en chambre à coucher une fois la nuit tombée. Ces tubes sont également équipés du wifi et de la climatisation. Un luxe quand on connaît les conditions de logement des plus petits salaires à Hong Kong.

Grâce à leur conception et à la possibilité de les empiler, ces appartements permettent de combler les moindres recoins d'une cité surpeuplée. Tous les espaces libres deviennent des terrains de jeux potentiels pour les y installer, comme les dessous d'autoroutes surélevés ou les espaces libres entre deux immeubles. A travers ce projet totalement novateur, l'OPod se lance sur un marché potentiellement très juteux, car aujourd'hui, plus de 170.000 Hongkongais vivent dans des appartements minuscules et insalubres.

Prix de la location : de 100 à 300€ par mois

>> A lire aussi > EN IMAGES. A vendre : Héliodome à énergie solaire

 

Nos autres actualités

Précédent Suivant
Comparer gratuitement les crédits immobiliers

Notre fil d'info